Burkina Faso: le gouvernement va organiser un référendum pour permettre la candidature de Compaoré

Burkina Faso: le gouvernement va organiser un référendum pour permettre la candidature de Compaoré

[GARD align= »center »]

Blaise Compaoré

Le président burkinabè Blaise Compaoré

Le gouvernement burkinabè a annoncé mardi la tenue d’un référendum qui doit rendre possible la candidature à l’élection présidentielle de 2015 du chef de l’Etat Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans, ce qu’interdit pour l’instant la loi fondamentale.

Le Conseil extraordinaire des ministres, réuni mardi, a adopté un projet de loi portant révision de la Constitution qui sera soumis à l’Assemblée nationale en vue de la convocation du référendum, a annoncé Jérôme Bougouma, le ministre de l’Administration territoriale et de la sécurité, sans préciser la date du référendum.

Le chef de l’Etat burkinabè avait évoqué pour la première fois en décembre dernier la tenue d’une consultation populaire au sujet de l’article 37 de la Constitution, qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels et l’empêche de se présenter au scrutin de novembre 2015.

Blaise Compaoré, arrivé au pouvoir à la suite d’un coup d’Etat en 1987, a déjà effectué deux septennats (1992-1998 et 1998-2005), et il terminera fin 2015 son deuxième quinquennat (2005-2010 et 2010-2015).

L’hostilité à une révision constitutionnelle est forte au Burkina Faso, des dizaines de milliers de personnes ayant encore manifesté à Ouagadougou fin août contre une possible consultation populaire.

Le chef de l’Etat avait instauré en septembre un dialogue entre opposition et majorité, qui a pris fin début octobre sans que les deux parties ne puissent s’entendre au sujet de la révision de l’article 37.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Blaise Compaorébukina Fasoréférendum

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Gambie: tentative de médiation marocaine pour obtenir le départ de Jammeh

[GARD align= »center »] Le Maroc mène actuellement une « médiation discrète et de la dernière chance » en Gambie pour obtenir le départ

Togo : Une partie de l’opposition parlementaire boude la recomposition de la CENI

[GARD align= »center »] En prélude à la prochaine élection présidentielle que le Togo va organiser au mois de mars 2015, le

Gambie : les chefs d’État africains ne parviennent à convaincre Jammeh de quitter le pouvoir

Le parti du président gambien a demandé mardi à la Cour suprême d’annuler l’élection perdue par Yahya Jammeh, au moment

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*