Burkina-Faso: Isaac Zida promet d’effacer le nom de Blaise Compaoré à l’hôpital de Ouaga

Burkina-Faso: Isaac Zida promet d’effacer le nom de Blaise Compaoré à l’hôpital de Ouaga

 [GARD align= »center »]

Le lieutenant-colonel Isaac Zida nouvel homme fort du Burkina Faso.

Le lieutenant-colonel Isaac Zida nouvel homme fort du Burkina Faso.

Le lieutenant-colonel Zida veut effacer le nom de Blaise Compaoré sur un hôpital symbolique d’Ouagadougou. «L’hôpital Blaise Compaoré » pourra ainsi changer de nom pour s’appeler  «Hôpital Hama Arba Diallo».

Le lieutenant-colonel Zida annonce sa décision de rebaptiser le centre hospitalier Blaise Compaoré de Ouagadougou en «hôpital Hama Arba Diallo». Pour lui, ce baptême permettra au peuple «d’être beaucoup plus respectueux» dudit hôpital.

«Moi tout de suite, en venant à la porte j’ai remarqué qu’on a barré le nom Blaise Compaoré. Je ne sais pas si vous l’avez observé comme moi», a-t-il d’abord dit.

Sa proposition de rebaptiser l’hôpital vise à rendre un hommage à Hama Arba Diallo.

L’Hôpital Blaise Compaoré, inauguré en octobre 2010 a été construit grâce à la coopération taïwanaise avec un coût de 45 milliards de F CFA. Il se compose de 600 lits et avait une appellation  originelle du «Centre hospitalier moderne de Tengandogo» avant d’être baptisé «Hôpital Blaise Compaoré».

Au même titre que l’infrastructure hospitalière Yalgado Ouédraogo, «Blaise Compaoré» a accueilli de nombreux blessés lors des manifestations ayant conduit à la chute de Compaoré, le 31 octobre dernier, après 27 ans au pouvoir.

Une journée de deuil national est envisagée pour rendre hommage aux morts des manifestations, selon le lieutenant-colonel Zida.

«Nous pensons qu’il est tout à fait indiqué de décider d’une journée nationale de deuil en hommage à tous ces morts », avance-t-il.

L’ancien adjoint du commandant de la garde présidentielle a assuré que les soins de tous les blessés seront pris en charge par l’Etat burkinabè.

Les blessés ont reçu dans le courant de la semaine, une visite du Lieutenant-colonel Isaac Zida, président provisoire du Burkina Faso.  

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
BurkinaIsaac Zida

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Côte d’Ivoire: les avocats de Blé Goudé demandent d’avoir accès à leur client

Les avocats de Charles Blé Goudé, proche de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, inculpé de « crimes de guerre » pour son implication

Yahya Jammeh: “Nous ne laisserons pas la Gambie entre les mains de chiens”

[GARD align= »center »] Le Président de la Gambie a conseillé à ses concitoyens de ne jamais se laisser berner par ceux

Elections au Nigeria: le président Jonathan tente de séduire le sud pétrolier

Le président nigérian Goodluck Jonathan, candidat à sa réélection le 14 février, a poursuivi mercredi sa campagne dans le sud

5c ommentaires

Espace commentaire
  1. Pchk
    Pchk 7 novembre, 2014, 17:41

    Pour ma part, il serait mieux d ne pas changer de nom car après tout c’est lui qui l’a fait et avec le temps les gens se calmerons!
    Cela montre aussi qu’il ya des traces au passage même avec tout ce qui ce dit!
    Pour le défunt Harba DIALLO (paix à son âme!) il serait préférable d’envisagé une autre façon d’honorer sa mémoire que de remplacer son nom ou il ya eu le nom de son frère politicien Blaise COMPAORE.
    Enfin, pour ma part…

    Répondre à ce commentaire
  2. Wendyam
    Wendyam 8 novembre, 2014, 13:27

    Feu Arba Diallo merite mieux. Je propose qu’a l’asemblee il y est une salle a son nom! Le reste il faut que notre pays ai son histoire..Sinon on passera le temps de tous rebaptiser…

    Répondre à ce commentaire
  3. YALCI
    YALCI 10 novembre, 2014, 15:50

    ce n’est bon pour le moment de changer le nom de l’hôtel, car avant tout même s’il est parti, il a été le président du Faso. Il est sage de trouver quelque chose pour (T.Sankara et Arba Diallo). Dans le feu de l’action, l’homme prend toujours des mauvaises décisions.

    Répondre à ce commentaire
  4. Fred
    Fred 12 novembre, 2014, 19:23

    Je propose que cet hôpital soit rebaptisé « hôpital de l’amitié Chine-Burkina »

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse.

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*