Burkina Faso: Kaboré élu président dès le 1er tour

Roch Marc Christian Kaboré

Roch Marc Christian Kaboré

Roch Marc Christian Kaboré, ancien baron du régime l’ex-président Blaise Compaoré passé dans l’opposition, a été élu président du Burkina Faso à l’issue du premier tour de la présidentielle de dimanche, a annoncé lundi soir la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

M. Kaboré a obtenu la majorité absolue avec 53,49% des suffrages (1.668.169 voix) contre 21,65% (924.811 voix) recueillis par son plus sérieux rival Zephirin Diabré, qui avait reconnu sa défaite quelques minutes avant l’annonce de la Céni.

Acclamé par plusieurs milliers de personnes réunies devant le siège de son parti, M. Kaboré a déclaré à ses partisans: Nous devons nous mettre au travail immédiatement. C’est tous ensemble que nous devons servir le pays.

Aux jeunes, aux femmes et aux anciens, M. Kaboré a promis sa détermination pour ouvrir des opportunités de lendemains meilleurs.

Le prochain président a aussi adressé ses chaleureuses félicitations aux organes de la transition, mis en place après la chute du régime de Compaoré et qui ont organisé le scrutin.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Burkina FasoceniprésidentRoch Marc Kaboré

[GARD align="center"] [fbcomments]

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 28 juillet 2016

[GARD align= »center »] RDC : Tshisekedi rentre au pays après deux ans d’exil Le chef de l’opposition congolaise, Etienne Tshisekedi, est

« L’actu africaine en 5 titres » du 1er juin 2016

[GARD align= »center »] Ouverture du procès en assises de Mme Gbagbo: présentation des charges reprochées à l’ex-Première dame Le procès en

Côte d’Ivoire : la police arrête le porte-parole des ex-combattants

[GARD align= »center »] La police ivoirienne a arrêté vendredi à Bouaké (centre) le porte-parole des ex-rebelles démobilisés, réclamant des primes similaires

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*