Burkina Faso: mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro

[GARD align= »center »]

Le président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire, Guillaume Soro

Le président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire, Guillaume Soro

La justice burkinabè a lancé un mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne, selon plusieurs sources concordantes.

Ce mandat concerne l’enquête sur le putsch perpétré le 16 septembre 2015 par le Général Gilbert Diendéré et des soldats de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Un enregistrement téléphonique mettant en cause le président de l’Assemblée nationale ivoirienne et l’ancien ministre burkinabè Djibril Bassolé avait été diffusé quelques semaines après le coup d’Etat.

« Ce mandat d’arrêt signifie qu’il est recherché par la justice burkinabè pour être entendu sur un certain nombre de faits qui lui sont reprochés », confie notamment une source sécuritaire proche de l’enquête.

Du côté d’Abidjan, « l’information n’est pas confirmée. Les officiels n’ont pas encore reçu cette requette et n’ont pas été officiellement informé par les autorités burkinabès. » affirme une source diplômatique de la Côte d’Ivoire. De leur côté, les autorités du Burkina Faso ne le confirment pas non plus cette information.


Tags assigned to this article:
Burkina Fasocote d'ivoireGuillaume Sorojustice

[GARD align="center"] [fbcomments]

Related Articles

Trois Kényans autorisés à intenter un procès contre Londres pour crimes coloniaux

Trois Kényans ont été autorisés vendredi à intenter un procès à Londres pour des crimes coloniaux commis il y a

La Libye était prête à financer la campagne de Sarkozy en 2007

Le site français d’information Mediapart a publié samedi un document signé d’un ex-dignitaire libyen affirmant que le régime de Mouammar

Burkina: dissolution du Régiment de sécurité présidentielle

Le Régiment de Sécurité présidentielle (RSP), l’unité militaire qui a réalisé le coup d’Etat, finalement avorté, du 17 septembre, a

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*