Burkina Faso : Michel Kafando effectue sa première visite en France début juin

Burkina Faso : Michel Kafando effectue sa première visite en France début juin
Le président par intérim du Burkina Faso, Michel Kafando

Le président par intérim du Burkina Faso, Michel Kafando

A la tête de la transition burkinabè depuis la chute de Blaise Compaoré en Octobre 2014, le président du Burkina Faso, Michel Kafando est annoncé en visite officielle en France du 31 mai au 7 juin. Il s’agit de la toute première visite officielle de cet ancien diplomate qui a pris la tête d’un Burkina Faso qui a frôlé le pire avec la chute de Blaise Compoaré.

Selon la Présidence Burkinabè, le président intérimaire du Burkina Faso, Michel Kafando se rend en France du 31 mai au 7 juin pour une visite officielle en vue de renforcer la coopération entre les deux pays.

Le mois dernier M. Kafando avait prévu se rendre en France pour sa première visite en tant que chef d’Etat. Mais il avait annulé ce déplacement pour des impératifs d’agenda de dernière minute. On se souvient qu’en cette période, la situation politique du Burkina Faso était minée par la promulgation d’un nouveau code électoral excluant certains pro- Compaoré des prochaines élections.

Le chronogramme officiel établi indique que M. Kafando sera reçu par son homologue français, François Hollande. Avec lui, il fera le point sur la transition au Burkina Faso à quelques mois des prochaines élections générales.

Le 3 juin à 17 heures, Michel Kafando aura également une rencontre avec la communauté burkinabè vivant en France dans les locaux de l’ambassade du Burkina Faso à Paris.

M. Kafando, diplomate à la retraite de 72 ans, a été désigné le 17 novembre 2014 comme président en remplacement de Blaise Compaoré chassé par la une insurrection populaire alors qu’il cherchait à modifier la Constitution pour briguer un nouveau mandat en 2015.

Des élections présidentielle et législatives sont annoncées pour le 11 octobre 2015, tandis que les municipales sont prévues le 31 janvier 2016, pour rétablir l’ordre constitutionnel.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Burkina FasoMichel Kafando

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Sénégal: Une nouvelle plainte dans l’affaire Chebeya-Bazana

[GARD align= »center »] Les avocats du Groupe d’action judiciaire (GAJ) de la FIDH et des familles de Floribert Chebeya et Fidèle

Mali : Les charges s’annoncent encore plus lourdes pour le général Sanogo

 [wp_ad_camp_2] Arrêté puis inculpé le 27 novembre dernier, le général Amadou Sanogo, actuellement en détention, est en attente des nouvelles

Togo: Aimé Gogué demande aux populations de financer sa campagne électorale

Le parti togolais ADDI vient d’appeler les populations à fiancer sa campagne électorale, à hauteur de 100 millions francs CFA.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*