Burkina Faso : le Togolais Edem Kodjo nommé envoyé spécial de l’Union Africaine

Burkina Faso : le Togolais Edem Kodjo nommé envoyé spécial de l’Union Africaine

[GARD align= »center »]

Edem Kodjo

Edem Kodjo, l’ancien Premier ministre togolais et président de la Fondation Pax Africana, a été nommé, mardi par l’Union africaine (UA) envoyé spécial de l’Union africaine au Burkina Faso.

Edem Kodjo, l’ancien Premier ministre togolais et président de la Fondation Pax Africana, a été nommé, mardi par l’Union africaine (UA) envoyé spécial de l’Union africaine au Burkina Faso. Cette situation fait suite à la chute de Blaise Compaoré le 31 octobre dernier et à la situation qui prévaut dans le pays, qui est entre les mains des militaires.

L’Union Africaine a indiqué mardi avoir nommé le togolais Edem Kodjo envoyé spécial au Burkina Faso.  Une nomination qui  s’inscrit dans le cadre des efforts de l’UA visant à faciliter le règlement de la crise que connaît le Burkina Faso suite à la chute de Blaise Compaoré. Le pays est géré depuis  vendredi par l’armée dirigée par le Lieutenant-colonel Issac Zida. Mais la société civile, l’opposition et la communauté internationale dont l’Union Africaine exigent la mise en place rapide d’une transition civile, démocratique et consensuelle. Lundi, l’UA a donné un ultimatum de 15 jours à l’armée burkinabè pour rendre le pouvoir aux civils, faute de quoi elle imposera des sanctions à ce pays.

La transition, une fois mise en place devra déboucher dans les mois qui viennent sur des élections libres régulières et transparentes.

Nommé récemment au Comité des Sages de l’Union Africaine, Edem Kodjo coordonnera les efforts conjoints de l’UA, de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), des Nations unies et d’autres acteurs internationaux concernés par cette crise burkinabè. Il a été nommé grâce à sa riche expérience politique et diplomatique.

Edem Kodjo a été Secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) qui est devenue l’Union Africaine, de 1978 à 1983. Au Togo, il a occupé les fonctions de ministre des Finances et ministre des Affaires étrangères de 1976 à 1978, ainsi que Premier ministre de 1994 à 1996 et de 2005 à 2006.

Didier Assogba
© OEIL D’AFRIQUE

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
BurkinaEdem Kodjo

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Burkina: « il faut rendre opérationnelle » la force G5 Sahel, déclare Alpha Condé

[GARD align= »center »] L’attaque « terroriste » dimanche soir au Burkina Faso qui a fait au moins 18 morts « montre l’importance de rendre

Sénégal: le PDS annonce une mobilisation devant la Cour Suprême en soutien à Karim Wade

Le Parti démocratique sénégalais (PDS) a annoncé, jeudi à Dakar, une mobilisation au siège de la Cour Suprême le 6

Burkina Faso: L’opposition marche contre Compaoré qui veut changer la Constitution

 [GARD align= »center »] L’opposition politique du Burkina Faso a battu, samedi, le pavé  à Ouagadougou, montrant ainsi son refus à la

2c ommentaires

Espace commentaire
  1. MOROU
    MOROU 4 novembre, 2014, 22:46

    Vivement que la légalité s’installe au plus vite dans ce pays et que la vérité éclate sur l affaire Norbert Zongo.

    Répondre à ce commentaire
  2. fattovenancekadjane
    fattovenancekadjane 5 novembre, 2014, 12:13

    que les forces de l’ordre rendent le pouvoir o plus vite aux civiles

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*