Burkina Faso: Un train-marchandise déraille après l’effondrement d’un pont

[GARD align= »center »]

Burkina Faso: Un train-marchandise déraille après l’effondrement d’un pont |©DR

Burkina Faso: Un train-marchandise déraille après l’effondrement d’un pont |©DR

Un train-marchandise vide de la Société internationale de transport africain par rail (Sitarail), en partance pour la Côte d’Ivoire, a déraillé le mercredi 24 août 2016 à Banfora, une ville située au Sud-ouest du Burkina Faso, selon un communiqué officiel.

Cet accident est survenu à la suite de l’effondrement d’un pont (ouvrage d’art) causé par la pluie diluvienne du mardi 23 aout 2016, indique le texte.

L’incident n’a occasionné « aucune perte en vies humaines », souligne le communiqué, qui mentionne que les deux conducteurs de la société Sitarail et les cinq vigiles qui étaient à bord de la locomotive sont tous sortis indemnes.

« Les dommages matériels se limitent à la locomotive et ses quatre (04) wagons », précise la note.

La Sitarail est activement à pied d’œuvre pour rétablir le trafic ferroviaire dans les meilleurs délais, ont assuré les autorités burkinabè.

Eu égard à la rupture momentanée du trafic ferroviaire, la Sitarail, a mis à la disposition des passagers en provenance de la Côte d’Ivoire, 11 cars à destination de Ouagadougou, Koudougou et Bobo-Dioulasso.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


[fbcomments]

Related Articles

Attaques contre Henri Konan Bédié : le PDCI dénonce «un gros mensonge»

[GARD align= »center »] Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), un grand allié au pouvoir,  a dénoncé mercredi des «allégations» de

Cedeao : le nouveau président de la Commission, Marcel De Souza, prête serment

[GARD align= »center »] Le nouveau président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le

Le Floch-Prigent, libéré, quitte le Togo pour Paris

L’ex-patron de la compagnie pétrolière française Elf, Loïk Le Floch-Prigent, détenu depuis septembre au Togo où il était inculpé de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*