Burkina Faso : Vers une décision accablante pour l’Etat dans l’affaire Zongo devant la Cour africaine de justice

Burkina Faso : Vers une décision accablante pour l’Etat dans l’affaire Zongo devant la Cour africaine de justice

[GARD align= »center »]

Norbert Zongo

Norbert Zongo, un journaliste d’investigation tué en 1998

La justice burkinabé a fait preuve de graves carences dans le traitement de l’affaire Norbert Zongo, un journaliste d’investigation tué en 1998 alors qu’il enquêtait sur l’assassinat du chauffeur de François Compaoré, frère du chef de l’Etat.

Cette conclusion est celle de la Cour africaine de justice et des droits de l’homme, basée à Arusha (Tanzanie). En effet dans un arrêt rendu en audience publique vendredi, la Cour a conclu que l’Etat burkinabè n’a pas fait preuve de la diligence due en vue de rechercher, poursuivre et juger les assassins de Norbert Zongo et ses compagnons.

« L’examen du dossier montre qu’il y a eu un certain nombre de carences dans le traitement de cette affaire par la justice nationale, dont la durée de l’affaire (8 ans, ndlr), l’audition tardive des parties civiles, l’abandon des investigations alors qu’aucun coupable n’avait été retrouvé et jugé », indique la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples.

La Cour a alors estimé que l’Etat burkinabè a violé les droits des requérants à ce que leur cause soit entendue par la justice nationale. S’agissant des réparations éventuelles, la Cour a ordonné aux requérants de lui soumettre dans les 30 jours leur mémoire à ce sujet auquel l’Etat burkinabè devra répondre par écrit avant que les juges africains rendent leur décision.

[GARD align= »center »]

Rappelons que journaliste d’investigation de son état et directeur de la publication de l’hebdomadaire privé L’Indépendant, Norbert Zongo, qui enquêtait sur la mort de David Ouédraogo, chauffeur du frère cadet du chef de l’Etat, François Compaoré, avait été retrouvé mort calciné dans sa voiture avec trois compagnons en 1998, à une centaine de kilomètres au sud de Ouagadougou.

Didier Assogba
Oeildafrique.com

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
Burkina FasojusticeNorbert Zongo

Related Articles

Côte d’Ivoire: Deux « brouteurs » usurpent une société française et finissent en prison

[GARD align= »center »] La police ivoirienne vient de mettre la main sur deux cybercriminels ivoiriens qui ont escroqué une entreprise française

Bénin: Yayi Boni annonce l’envoi de 700 militaires pour combattre Boko Haram

Le président béninois Boni Yayi a annoncé le week-end dernier que 700 hommes des Forces armées béninoises, formés et équipés,

Côte d’ivoire : La justice empêche Michel Gbagbo d’aller répondre à la justice française

[GARD align= »center »] Michel Gbagbo devrait quitter Abidjan ce vendredi à une convocation de la justice française à la suite de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*