Burkina Faso: Zéphirin Diabré enlève son manteau de chef de file de l’opposition

Burkina Faso: Zéphirin Diabré enlève son manteau de chef de file de l’opposition

 [GARD align= »center »]

Burkina Faso: Zéphirin Diabré enlève son manteau de chef de file de l’opposition

Burkina Faso: Zéphirin Diabré enlève son manteau de chef de file de l’opposition

L’opposant burkinabè Zéphirin Diabré n’est plus le chef de file de l’opposition. L’homme a décidé de mettre fin à ce statut, selon un communiqué publié après le choix du Président de la transition.

Zéphirin Diabré, le désormais ex-chef de file de l’opposition politique burkinabè, a expliqué que, vu la constatation du Conseil constitutionnel de la fermeture jusqu’à l’organisation d’élections législatives de l’Assemblée nationale burkinabè, son cabinet de chef de file de l’opposition n’a plus sa raison d’être.

Ainsi, Zéphyrin Diabré décline toute responsabilité pour les actes qui pourraient être posés au nom de l’institution CFOP par les tiers, après la date de cessation de sa mission.

Sa décision fait suite à l’adoption le weekend dernier d’une charte de la transition qui crée un organe législatif, notamment le Conseil national de transition.

« Ces nouvelles dispositions légales mettent un terme au mandat de l’institution chef de file de l’opposition (CFOP). Partant de cela, M. Zéphirin Diabré, Président de l’UPC, qui exerçait jusqu’à ce jour la responsabilité de chef de file de l’opposition, décide de mettre fin à ses fonctions à compter de ce jour 17 novembre 2014», indique le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC).

Diabré ajoute qu’en attendant l’installation d’un nouveau chef de file de l’opposition, les mesures idoines seront prises, pour la fermeture des bureaux abritant le CFOP, le licenciement du personnel et la résiliation des contrats qui liaient l’institution à des tiers.

Créée en avril 2009, l’Institution du chef de file de l’opposition est gérée par l’opposant dont le parti a le plus de députés à l’Assemblée nationale. Le prochain CFOP au Burina Faso ne pourra être connu qu’après les législatives prévues pour fin 2015, soit à la fin de la transition en cours.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Burkina FasoZéphirin Diabré

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Retour en RDC du député Fidèle Babala, mis en liberté provisoire par la CPI

[GARD align= »center »] Le député d’opposition congolais Fidèle Babala Wandu, soupçonné de subornation de témoins par la Cour pénale internationale (CPI),

Egypte: démission du vice-président Mahmoud Mekki

Le vice-président égyptien Mahmoud Mekki a annoncé samedi sa démission, alors que les Egyptiens votaient sur un projet de Constitution

Guillaume Soro: «Nos jeunesses sont fragiles face au terrorisme»

[GARD align= »center »] Le président du Parlement ivoirien a estimé lundi à Abidjan qu’il faut rester «vigilant en sachant promouvoir l’école

1 commentaire

Espace commentaire
  1. sana saidou
    sana saidou 19 novembre, 2014, 07:29

    Je n’ai comprend pas pourquoi vous quitter votre chefferie ????

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*