Burkina: les « Koglwéogo », groupes d’auto-défense, « refusent de déposer les armes »

[GARD align= »center »] 

Les "Koglwéogo", groupes d'auto-défense au Burkina Faso

Les « Koglwéogo », groupes d’auto-défense au Burkina Faso| ©DR

Les « Koglwéogo », groupes d’auto-défense au Burkina Faso, « refusent de déposer les armes » afin de poursuivre leurs actions de sécurisation, en dépit d’une mesure gouvernementale leur interdisant désormais le port d’arme et les châtiments corporels des présumés voleurs appréhendés.

En conclave mercredi à Kombissiri, à environ 40 km au sud de Ouagadougou, l’organisation a réfuté les décisions prises par l’Etat pour réguler leurs activités de sécurité et de protection des populations, tout en maintenant leurs méthodes de règlement de la question des vols.

« Les Koglwéogo  refusent de déposer les armes. Ils continueront à infliger des amendes et battront les éventuels délinquants qui seront appréhendés », a déclaré leur chef. Ra Saam Kand Naaba, dans un discours, devant des centaines de combattants de groupes d’auto-défense.

Les autorités burkinabè ont notamment interdit les groupes d’auto-défense de détenir des armes et demandé la suspension des amendes et des sévices corporels infligés par leurs hommes aux présumés « délinquants » qu’ils interpellent lors de leur surveillance.

Le gouvernement, a dans un élan de fermeté, a décidé que tout contrevenant à ces dispositions s’exposait à des poursuites judiciaires et aux sanctions prévues par les textes en vigueur, eu égard à la brutalité de leurs méthodes et au non-respect des droits de l’Homme.

Les groupes d’auto-défense ont été créés par des populations rurales à la suite de la montée du grand banditisme et pour suppléer l’absence des forces de l’ordre dans certaines zones du pays.

Erick de Baru
Abidjan – © OEIL D’AFRIQUE
[GARD align= »center »] 

Tags assigned to this article:
Burkina FasoKoglwéogo

[fbcomments]

Related Articles

USA: Sékouba Konaté, ancien président de la Guinée arrêté pour trafic de devises

[GARD align= »center »] Le général Sékouba Konaté, président de la République par intérim de Guinée de décembre 2009 à décembre 2010

Bénin: le premier tour de la présidentielle reporté au 6 mars

[GARD align= »center »] Le premier tour de l’élection présidentielle au Bénin, prévu le 28 février, a été reporté au 6 mars,

Un homme d’affaires soupçonné de trafic de diamants et esclavage au Sierra Leone

Un homme d’affaires belgo-américain accusé d’esclavage et de trafic de diamants pendant la guerre civile au Sierra Leone va être

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*