Burkina: le gouvernement formé, Zida ministre de la Défense

Burkina: le gouvernement formé, Zida ministre de la Défense

[GARD align= »center »]

Isaac Zida

Le lieutenant-colonel Isaac Zida nommé Premier ministre du gouvernement de transition au Burkina Faso

Le gouvernement de transition du Burkina Faso a été annoncé dimanche soir, après plusieurs jours d’intenses tractations, par le secrétaire général du gouvernement Alain Sery Ouattara, les deux postes clés de la Défense et de l’Intérieur revenant à des militaires.

Le lieutenant-colonel Issac Zida cumulera le poste de Premier ministre avec celui de ministre de la Défense, tandis que le président de la transition Michel Kafando occupera également le poste de ministre des Affaires étrangères, a indiqué M. Ouattara en lisant la liste des membres du gouvernement devant la presse au palais présidentiel à Ouagadougou.

Quatre militaires, en comptant M. Zida, figurent au gouvernement. Le colonel Auguste Denise Barry, l’un des plus proches collaborateurs de M. Zida, a été nommé ministre de l’Administration territoriale et de la Sécurité, l’équivalent du ministère de l’Intérieur.

Outre MM. Kafando et Zida, le gouvernement de transition comporte 24 ministres et deux ministres délégués. Le secrétaire général Ouattara a également rang de ministre.

Joséphine Ouédragogo, candidate malheureuse au poste de président de la transition, a été nommée à la Justice, tandis qu’Augustin Loada, figure éminente de la société civile, est chargé de la Fonction publique.

Le gouvernement intérimaire a été annoncé après des jours d’intenses tractations. La communication de la liste des ministres devait initialement se faire jeudi, puis avait été reportée à samedi et enfin à dimanche.

Voici la composition du nouveau gouvernement de transition du lieutenant-colonel Issac Zida

1. Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale

Monsieur Michel KAFANDO

2. Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants

Monsieur Yacouba Isaac ZIDA

3. Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité

Monsieur Auguste Denise BARRY

4. Ministre de l’Economie et des Finances

Monsieur Jean Gustave SANON

5. Ministre de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique, Garde des Sceaux

Madame Joséphine OUEDRAOGO

6. Ministre des Mines et de l’Energie

Monsieur Boubacar BA

7. Ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques, de l’Assainissement et de la Sécurité Alimentaire

Monsieur François LOMPO

8. Ministre de l’industrie, du Commerce et de l’Artisanat

Monsieur Hippolyte DAH

9. Ministre de la Communication, chargé des Relations avec le Conseil National de la Transition, Porte-parole du Gouvernement

Monsieur T. Frédéric A.K. NIKIEMA

10. Ministre de la Culture et du Tourisme

Monsieur Adama SAGNON

11. Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports

Monsieur Moumouni GUIGUEMDE

12. Ministre de la Santé

Monsieur Amédée Prosper DJIGUIMDE

13. Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme

Monsieur René BAGORO

14. Ministre des Enseignements Secondaire et Supérieur

Monsieur Filiga Michel SAWADOGO

15. Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation

Monsieur Samadou COULIBALY

16. Ministre d la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale

Monsieur Augustin LOADA

17. Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation

Monsieur Jean Noël POODA

18. Ministre de l’Environnement et des Ressources Halieutiques

Monsieur Sadou MAIGA

19. Ministre de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi

Monsieur Salifou DEMBELE

20. Ministre des Ressources Animales

Monsieur Jean-Paul ROUAMBA

21. Ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes

Monsieur Nébila Amadou YARO

22. Ministre des Sports et Loisirs

Monsieur David KABRE

23. Ministre de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale

Madame Bibiane OUEDRAOGO/BONI

24. Ministre de la Promotion de la Femme et du Genre

Madame Nicole Angéline ZAN/YELEMOU

25. Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, chargé de la Coopération Régionale

Monsieur Bédializoun Moussa NEBIE

26. Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget

Madame Amina BAMBARA/BILLA

Secrétaire Général du Gouvernement et du Conseil des Ministres

Monsieur Alain Thierry Jean Baptiste OUATTARA

Avec AFP


Tags assigned to this article:
Burkina

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Les mutins qui ont ébranlé la Côte d’Ivoire en janvier renoncent à leurs revendications

[GARD align= »center »] Les 8.400 mutins ivoiriens qui avaient ébranlé le pays en janvier ont annoncé qu’ils mettaient un terme définitif

Plus de 4.000 cas de grossesses à l’école en 2017 en Côte d’Ivoire

[GARD align= »center »] « L’année scolaire 2016-2017 révèle 4.471 cas de grossesse », selon les chiffres communiqués par la Direction stratégique de la

Côte d’Ivoire: le procès de Simone Gbagbo reporté

 [GARD align= »center »] Le procès de l’ex-Première dame ivoirienne Simone Gbagbo et de ses 82 co-accusés, qui devait s’ouvrir mercredi à

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Justin zBIHOUN
    Justin zBIHOUN 24 novembre, 2014, 13:46

    Toutes mes félicitations à notre gouvernement !
    Veuille le Tout Puissant assister individuellement chacun des Ministres dans ses responsabilités.
    Pour ma part, j’estime que c’est un exploit déjà pour le chef du gouvernement, le fait d’avoir choisit un gouvernement assez resserré de 25 membres. En effet, il ne sert à rien ,dans une transition bien courte, de céder à une volonté affichée des forces vives de la Nations toutes sensibilités confondues, de vouloir prendre part toutes au gouvernement ; chose qui conduirait le chef de l’Etat à former une équipe très étoffée.
    Il est réel que le pays est presque à la croisée des chemins; qu’il ya donc un colossal travail à abattre à presque tous les niveaux mais cela ne saurait justifier un gouvernement étoffé.
    Tout burkinabè doit se reconnaitre dans ce gouvernement que je qualifie de « Gouvernement de Combat  » . Et je sais que ce gouvernement aura, au delà toutes les critiques que les uns et les autres pourraient faire, l’avale du peuple car il a été formé par les enfants du peuple, donc en tenant compte de ses aspirations profonde et surtout dans l’esprit de la charte.
    Souhaitons que chaque Ministre sache, et je suis persuadé qu’il en est ainsi, qu’au delà du prestige du rang occupé, c’est plus qu’un appel à d’énormes défis à relever.
    Burkinabè accompagnons ce gouvernement afin qu’il puisse redémarrer un vrai BURKINA NOUVEAU!!!

    QUE DIEU BÉNISSE LE FASO!!!

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*