Burundi: la France appelle à la fin des violences et à la reprise rapide du processus électoral

Burundi: la France appelle à la fin des violences et à la reprise rapide du processus électoral
 Nkurunziza et Hollande. Burundi

Image d’archives|Nkurunziza et Hollande – DR

Le président français François Hollande a appelé jeudi toutes les forces en présence à la fin des violences et à la reprise rapide du processus électoral au Burundi, en proie depuis la veille à une tentative de coup d’État.

Le président de la République Française, François Hollande suit avec grande attention les évènements actuels au Burundi. Il appelle toutes les forces en présence à renoncer à toute violence et à prendre les mesures nécessaires pour que le processus électoral au Burundi puisse reprendre le plus vite possible, dans le respect de la Constitution et des accords d’Arusha, a indiqué l’Élysée dans un communiqué.

Dans une déclaration séparée, le porte-parole du Quai d’Orsay a précisé que le ministère français des Affaires étrangères était mobilisé pour veiller à la sécurité de nos compatriotes sur place.

La France soutient pleinement les efforts africains en vue d’une résolution de la crise et la tenue d’élections démocratiques, a souligné le porte-parole, en rappelant qu’une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée à la situation au Burundi devait se tenir jeudi à la demande de Paris.

Au lendemain de la tentative de coup d’Etat contre le président burundais Pierre Nkurunziza, de violents affrontements opposaient jeudi à Bujumbura forces putschistes et loyalistes pour le contrôle de la radio et télévisions nationales.

La crise au Burundi a été déclenchée par la candidature de M. Nkurunziza à un troisième mandat lors de l’élection présidentielle prévue le 26 juin, que la société civile et une partie de l’opposition jugent anticonstitutionnelle et contraire aux accords d’Arusha qui ont ouvert la voie à la fin de la guerre civile (1993-2006).

Le général putschiste Godefroid Niyombare a justifié mercredi sa tentative de coup d’Etat en affirmant sa volonté d’une reprise du processus électoral.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.



[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Cameroun: Paul Biya ordonne le rétablissement de l’internet dans les régions anglophones

[GARD align= »center »] Le président camerounais Paul Biya a ordonné jeudi le rétablissement d’internet dans les deux régions anglophones du pays

Congo: un journaliste de TV5 Monde en garde à vue dans le nord

[GARD align= »center »] Un journaliste travaillant pour la chaîne de télévision francophone TV5 Monde a été arrêté et placé en garde

RDC: les Etats-Unis demandent que le dialogue national ne retarde pas les élections

Le dialogue national voulu par le président congolais Joseph Kabila ne doit pas servir de « prétexte » pour retarder les élections

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*