Burundi: pour trouver de l’emploi, des jeunes recourent au faux et usage de faux

Burundi: pour trouver de l’emploi, des jeunes recourent au faux et usage de faux
Image d'archive|© PNUD

Image d’archive|© PNUD

Au Burundi comme dans bien d’autres pays du continent africain, trouver un emploi est devenu la croix et la bannière. Pour contourner cette situation, certains jeunes chômeurs burundais n’ont d’autres saluts que de recourir au faux et usage de faux pour trouver de l’emploi dans l’administration publique.

C’est le ministère burundais de la Santé publique et de la Lutte contre le sida qui a révélé l’information. Le phénomène a pris de l’ampleur et commence par s’enraciner dans le pays.

«Nous voudrions attirer l’attention de l’opinion publique sur un phénomène de faux et usage de faux qui vient d’être démasqué dans les provinces sanitaires de Karusi (centre) et de Muyinga (nord-est)», a déclaré Thaddée Ndikumana, porte-parole du ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le sida.

Thaddée Ndikumana a fait savoir qu’un jeune de Karusi avait présenté une lettre d’affectation, qui mentionnait qu’il a été recruté par le ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le sida. Après vérification du diplôme qu’il a présenté, il s’est avéré que c’était un faux document.

L’autorité a demandé à regarder de près la situation et à ne pas considérer ces cas comme isolés.  «C’est pour cela que nous voudrions saisir ce moment pour demander à tous les médecins provinciaux et les médecins chefs de districts d’être très vigilants et de vérifier tous les dossiers du personnel parce qu’ on a constaté qu’il peut y avoir des faux dossiers», a alerté le Dr Ndikumana.

Il n’y a pas qu’au ministère de la Santé que ce phénomène de faux et usage de faux a été détecté. Des cas ont été également déclarés au sein du ministère de l’Education nationale où des jeunes chômeurs se sont fait attraper ce mois par l’administration après avoir déposé de fausses lettres d’affectation aux directions provinciales de l’enseignement de Bubanza (ouest) et de Bururi (sud).

Ce phénomène qui commence par prendre de l’ampleur doit interpeller les autorités burundaises à apporter des solutions au chômage chronique des jeunes en cours dans le pays.

© OEIL D’AFRIQUE

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.



[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

L’Afrique et le marché des télé-services

L’évolution de l’Internet rend de plus en plus facile aujourd’hui la production et la vente de services en ligne ou

Gambie : Yahya Jammeh expulse une centaine de prostituées

Le Président gambien Yahya Jammeh entend assainir les mœurs de son Etat.  Pour cela, il a expulsé près d’une centaine

Zimbabwe : Mugabe boycotte le sommet UE-Afrique à cause de l’absence de sa femme

[GARD align= »center »] C’est la semaine prochaine que se tiendra à Bruxelles, le Sommet UE-Afrique. Mais après que les autres pays

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*