Cameroun: 21 personnes décèdent après avoir consommé un alcool artisanal

[GARD align= »center »]

©DR

©DR

Vingt-et-une personnes sont mortes au Cameroun après avoir consommé de l' »odontol », une boisson locale très alcoolisée et réputée dangereuse, a rapporté mardi soir la radio d’Etat.

Dans l’est du Cameroun, on a « déjà » enregistré 21 victimes » dans les arrondissements de Mindourou (18 morts) et Abong-Bang (3) après la consommation « d’un maudit breuvage appelé odontol », a rapporté la Cameroon radio television (CRTV).

Des femmes figurent parmi les victimes, selon la radio. A l’hôpital d’Abong-Bang, 22 personnes sont internées après la consommation de cette boisson locale très prisée notamment des villageois de l’est, du sud et du centre du pays, de même source.

« Quand je vous vois, (mes) yeux commencent à tourner », a témoigné sur la CRTV, Angeline, une des consommatrice internée après avoir ingurgité, selon ses dires, « deux verres » d’odontol.

Les autorités des zones concernées ont annoncé l’interdiction de la production et de la commercialisation de ce breuvage produit et vendu généralement dans le circuit informel.

L’odontol est produit à base de vin de palme, de sucre et d’une écorce d’arbre. Il est bon marché, attirant les petites bourses qui ne peuvent s’offrir plusieurs bières ou du whisky vendu dans les commerces.

Ce n’est pas la première fois que des morts sont enregistrés dans le pays après la consommation de cette boisson.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
alcoolCameroun

[fbcomments]

Related Articles

Kenya: premier débat télévisé entre candidats à la présidentielle

Les huit candidats à l’élection présidentielle kényane, dont le premier tour est prévu le 4 mars, ont débattu lundi soir

Tchad: la répression se durcit chez l’allié africain de l’Occident, selon des témoignages

[GARD align= »center »] Tortures, détention au secret, manifestations interdites, des activistes de la société civile témoignent d’un durcissement ces derniers mois

Centrafrique: 90% de « OUI » à Bangui au référendum constitutionnel

[GARD align= »center »] Les électeurs de Bangui appelés à se prononcer lors du référendum constitutionnel centrafricain de dimanche ont voté « OUI »

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*