Cameroun: 26 morts dans un triple attentat-suicide sur un marché

[GARD align= »center »]

Un tank de Boko Haram, près de la base militaire d'Amchide, dans le nord du Cameroun, le 12 novembre 2014 afp.com - Reinnier KAZE

Un tank de Boko Haram, près de la base militaire d’Amchide, dans le nord du Cameroun, le 12 novembre 2014 – Reinnier KAZE

Au moins 26 personnes ont été tuées lundi dans un triple attentat-suicide sur le marché d’un village de l’Extrême-Nord du Cameroun, l’une des pires attaques visant cette région régulièrement attaquée par les islamistes nigérians de Boko Haram.

Ces attentats, parmi les plus meurtriers ayant frappé le Cameroun depuis le début des attaques des islamistes en 2013, ont visé le marché de la localité de Bodo, proche de la frontière avec les bastions nigérians de Boko Haram, qui a rallié l’organisation Etat islamique (EI).

« Nous avons un premier bilan qui affiche 29 morts et environ 30 blessés », a déclaré à l’AFP sous couvert d’anonymat un policier. Selon un responsable des forces de l’ordre camerounaises, les trois kamikazes sont inclus dans ce bilan.

Depuis que les islamistes nigérians ont commencé à attaquer le territoire camerounais en 2013, quelque 1.200 personnes – dont 67 militaires et trois policiers – ont été tuées dans des attaques et des attentats dans la région de l’Extrême-Nord, selon un bilan publié début janvier par le porte-parole du gouvernement camerounais et ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary.

Les autorités camerounaises ont notamment comptabilisé plus d’une trentaine d’attaques-suicides.

-Mosquées et marchés visés-

Elles sont de plus en plus souvent perpétrées par des adolescentes ou des femmes. Les marchés, particulièrement animés en Afrique et lieux de vie par excellence sur le continent, sont régulièrement pris pour cible.

Pour contrer les kamikazes, les autorités ont banni le port du voile intégral dans plusieurs régions du Cameroun, ce vêtement servant régulièrement à dissimuler des ceintures d’explosifs.

Le Tchad voisin, lui aussi la cible de Boko Haram, a lui interdit le voile intégral sur l’ensemble de son territoire.

Depuis le début de l’année, la région de l’Extrême-Nord a déjà été la cible de deux attentats-suicides contre des mosquées, faisant respectivement 12 et 4 morts les 13 et 18 janvier.

Les imams et les chefs traditionnels sont souvent ciblés par les islamistes du fait de leur hostilité au jihadisme et à la violence.

Le Cameroun a renforcé sa présence militaire en 2013 à la frontière nigériane pour endiguer la montée en puissance des islamistes après avoir laissé passer, pendant des années, les combattants de Boko Haram.

Actifs dans le nord-est du Nigeria, ceux-ci se servaient du nord du Cameroun voisin comme base arrière et lieu d’approvisionnement en armes, véhicules et marchandises.

Le Cameroun est ensuite passé à l’offensive dans le cadre de la coalition régionale militaire formée avec le Nigeria, le Niger, le Tchad et le Bénin pour combattre les islamistes.

Depuis fin novembre, l’armée camerounaise mène dans plusieurs localités frontalières des opérations « de ratissage » pour affaiblir les jihadistes nigérians qui restent très actifs entre le nord-est du Nigeria et l’extrême-nord du Cameroun.

De sources concordantes, ces actions ont beaucoup affaibli les capacités du groupe islamiste qui n’est plus engagé dans des confrontations frontales avec les troupes camerounaises, mais multiplie les attaques-suicides.

Depuis juillet, plusieurs attentats attribués à Boko Haram ont visé des villes de l’extrême-nord camerounais. Plusieurs autres ont été déjoués ces dernières semaines dans la région.

Au Nigeria, l’insurrection de Boko Haram et sa répression ont fait au moins 17.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009.

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Boko HaramCameroun

[fbcomments]

Related Articles

Uhuru Kenyatta prête serment en tant que 4e président du Kenya

Uhuru Kenyatta, inculpé de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale, a prêté serment mardi en tant que quatrième

Vatican : le cardinal Monsengwo envoyé du pape en Syrie

Le pape Benoît XVI a décidé de s’impliquer pour la paix en Syrie. La délégation du Vatican comprendra le cardinal-archevêque

Quatre policiers tués par des hommes à moto près du Caire

[GARD align= »center »] Quatre policiers ont été tués samedi par des hommes masqués sur une moto au sud du Caire, a

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*