Cameroun : Boko Haram aurait enlevé trois religieux dans l’extrême nord

Cameroun : Boko Haram aurait enlevé trois religieux dans l’extrême nord

[GARD align= »center »]

Religieux enlevés au Cameroun

©ANSA

Dans la nuit de vendredi à samedi, deux prêtres italiens et une religieuse canadienne très âgée ont été enlevés dans le nord du Cameroun. Le père Henri Djonyang, vicaire général du diocèse camerounais de Maroua-Mokolo a expliqué que les religieux ont été enlevés par des hommes armés dans leur paroisse de Tchéré, à environ 20 km de Maroua (800 km au nord de Yaoundé), capitale de la région de l’Extrême-nord voisine du Nigeria.

Les deux prêtres sont Giampaolo Marta (47 ans) au Cameroun depuis 2004 et Gianantonio Allegri (57 ans), originaires de Vicence, dans le nord de l’Italie était revenu en septembre, après y avoir vécu une dizaine d’années avant 2002.

Agée de 80 ans, la sœur canadienne appartient à la Congrégation Notre-Dame de Montréal qui compte une vingtaine de religieuses au Cameroun où elle vit depuis 1979. Elle a été emmenée par des hommes armés de nuit alors qu’elle était dans sa hutte.
Alors qu’on s’y attendait, les enlèvements n’avaient pas été revendiqués samedi. Mais le père Djonyang croit savoir que c’est Boko Haram, actif dans la zone frontalière entre le Cameroun et le Nigeria, qui en est l’auteur.

« Nous suspectons qu’ils sont encore sur le territoire camerounais. Dès que la nouvelle a été connue, toutes les forces de sécurité se sont mobilisées pour envahir la zone de l’enlèvement (…) Il semble qu’ils n’aient pas eu le temps de quitter le Cameroun (…) Nous savions que les islamistes de Boko Haram planifiaient de nouveaux enlèvements », a indiqué un responsable de la police camerounaise, sous couvert d’anonymat.

On se souvient qu’un prêtre et une famille français avaient été kidnappés en 2013 par le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram. En effet, Boko Haram avait déjà revendiqué ces enlèvements.

Ces nouveaux enlèvements confirment que cette zone du Cameroun est dangereuse. En effet, à la suite de ces enlèvements, Paris avait demandé à ses ressortissants établis dans la région – jusqu’alors une des principales destinations touristiques du Cameroun avec ses réserves animales et ses paysages spectaculaires – de la quitter en raison du risque élevé de kidnapping.

[GARD align= »center »]

La secte islamiste Boko Haram, classé organisation terroriste par les États-Unis, mène des attaques sanglantes contre les forces de sécurité et les civils depuis 2009 dans le nord du Nigeria. Elle est combattue depuis mai 2013 par une vaste offensive de l’armée nigériane. On a également noté de récents accrochages armés entre Boko Haram et les forces camerounaises.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
Boko HaramCameroun

Related Articles

Sommet UA : L’envoi des casques bleus en RCA et l’action de la Force en attente au cœur des débats

[GARD align= »center »] Lors de la 1ère session ordinaire du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement à Durban (Afrique du

RDC : L’UE exige le respect des droits de l’opposition dans la perspective des prochaines élections

[GARD align= »center »] Dans un communiqué publié lundi soir à Kinshasa, la délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo

RDC: la tuerie de Beni suscite colère et interrogations

 [GARD align= »center »] Après la mort d’une trentaine de personnes tuées à l’arme blanche par des rebelles ougandais à Beni, dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*