Cameroun – Boko Haram : Le Vice Premier Ministre et le Secrétaire de la présidence cités comme complice

Cameroun – Boko Haram : Le Vice Premier Ministre et le Secrétaire de la présidence cités comme complice

[GARD align= »center »]

Capture d'écran YouTube - Archives

Capture d’écran YouTube – Archives

A la suite des derniers échanges de tirs et affrontements entre la secte islamiste Boko Haram et l’armée camerounaise au Nord-Cameroun à la frontière avec le Nigéria dans la localité de Waza, un pion du groupe terroriste a été capturé par des éléments de l’armée camerounaise.

L’arrestation de ce responsable de Boko Haram à Waza dans l’Extrême Nord du Cameroun a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi. Il s’agit de Aladji Abdallah, qui était en possession de 11 000 euros, en billets de 500 au moment de son interpellation.

Aladji Abdallah est un ancien vendeur de voitures avant de se reconvertir à l’islam. Il avait senti le bon filon avec l’arrivée de Boko Haram, à qui il a offert ses services.

Les agents de renseignements camerounais ont été curieux d’en savoir plus sur son train de vie à l’image d’un prince qui poussait la curiosité. Cet homme avait participé à la libération de la famille Fournier et du père Georges Vandeubeusch.

Aladji Abdallah avait récemment contacté  Cavayé Yeguie Djibril, le Pan, pour négocier la libération des religieux.

[GARD align= »center »] 

Depuis son arrestation, il est auditionné par les forces de défenses camerounaises qui se disent déterminées à extirper le mal du terrorisme des terres camerounaises. Aladji Abdallah a fini par craquer. Ainsi, il a commencé par donner les noms de les complices du mouvement terroriste nigérian au Cameroun. Aladji Abdallah a nommément cité le vice premier ministre camerounais chargé des Relations avec les Assemblées, Amadou Ali, originaire de l’Extrême-Nord.

M. Abdallah mentionne également le nom du ministre secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngo Ngo. Il a aussi impliqué dans la liste des personnalités impliquées dans le partage du butin, le député Rdpc. Abba Malla, également originaire de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Des accusations assez graves pour le pouvoir de Paul Biya qui se doit agir au plus vite pour clarifier les choses dans cette lutte contre Boko Haram.

Le pion Abdallah de Boko Haram se trouve actuellement à Yaoundé dans la capital camerounaise pour la suite de l’enquête.

[GARD align= »center »]

Didier Assogba
Lome – Oeildafrique.com

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
Boko HaramCameroun

Related Articles

Swaziland: le roi accuse ses opposants de mettre le pays en difficulté

Le roi du Swaziland Mswati III a accusé jeudi les militants pro-démocratie qui luttent contre son pouvoir absolu d’être en

Gabon: les grandes manœuvres ont commencé pour la présidentielle de 2016

[GARD align= »center »] Démissions fracassantes du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 46 ans), opposition en quête d’unité et d’un

La diaspora oriente mal le peuple avec son fanatisme irraisonnée

Par Patrick Mbeko Je ne demanderai jamais aux compatriotes restés au pays de voter pour ces politichiens au service du

4c ommentaires

Espace commentaire
  1. Cyrille Tanefouo
    Cyrille Tanefouo 18 juin, 2014, 15:55

    le ballai de God va passer au cam

    Répondre à ce commentaire
  2. Cigal
    Cigal 18 juin, 2014, 19:17

    Auriez vous eu l’occasion de vous demander où sont passés les 2000 combattants du MLPC ? Suivez mon regard…

    Répondre à ce commentaire
  3. lopezlemignon
    lopezlemignon 18 juin, 2014, 20:40

    Merde je m’en doutai

    Répondre à ce commentaire
  4. Max Stef
    Max Stef 19 juin, 2014, 00:47

    Il faut mater ces racailles

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*