Cameroun: le Port de Douala encombré, l’économie au ralenti

Cameroun: le Port de Douala encombré, l’économie au ralenti

[GARD align= »center »]

Image d'archive|

Image d’archive

Les autorités camerounaises ne savent plus où se donner de la tête afin de pouvoir désengorger le Port de Douala. Les activités de l’infrastructure tournent au ralenti dû à plus de trois mille containers encombrants.

Plus de trois mille containers ayant passé plus de 90 jours au quai de Douala, ralentissent les activités portuaires. Ces containers sont remplis de divers produits comme les médicaments, la viande, du coton, de la gomme arabique et du bois débité.

Même la récente modernisation du port grâce à l’acquisition de nouveau matériel ne permet pas de régler assez rapidement la situation. Le ministre camerounais des Transports, Robert Nkili déplore la situation et accuse des opérateurs économiques «inciviques». Pour lui, ils n’ont pas voulu respecter les prescriptions des autorités du Port.

«Cette situation est condamnable dans la mesure où ces containers occupent l’espace qui ne leur est pas destiné, notamment le terminal de la DIT, dont des efforts sont dilués par ces opérateurs qui foulent au pied les dispositions réglementaires», a indiqué Robert Nkili.

Mais n’empêche. Le port de Douala continue d’enregistrer des performances notamment avec l’opérationnalisation de la DIT, d’une capacité de 14.000 containers EVP (équivalent vingt pieds) qui a pu enlever ces derniers temps 17.000 containers.

Il y a encore cinq mois, le taux d’engorgement de l’espace portuaire était de plus de 80%. Les nouvelles performances sont saluées par les autorités camerounaises.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
CamerounDoualaport

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

RDC : La dépréciation du Franc Congolais et les conséquences

[GARD align= »center »] Un petit tour dans la capitale suffit à établir le constat mitigeux. Depuis plusieurs semaines maintenant, le Franc

Burundi: Les autorités espèrent un taux de croissance de 4,7% pour 2014

 [GARD align= »center »] La Banque de la République du Burundi (BRB) vient d’indiquer dans son rapport  de politique monétaire sur le

Gambie : Erin Energy obtient un contrat de deux ans pour l’exploration pétrolière

Le ministère gambien du Pétrole a annoncé mercredi que la Gambie a donné son accord à un contrat de forage

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*