Cameroun : Louis Bapès Bapès recouvre sa liberté mais comparaîtra devant le juge

Cameroun : Louis Bapès Bapès recouvre sa liberté mais comparaîtra devant le juge

[GARD align= »center »]

Louis Bapès Bapès

Louis Bapès Bapès, ministre de l’Enseignement secondaire

Arrêté dans son bureau lundi et conduit directement à la prison civile de Yaoundé, Louis Bapès Bapès, le ministre camerounais des Enseignement Secondaires, a été remis en liberté mardi.

C’est le procureur général près le Tribunal de Yaoundé qui a ordonné la remise en liberté du ministre en délivrant les pièces autorisant la levée de son écrou. Mais l’homme qui est accusé de corruption aura quand même passé une nuit en détention.

Au Caméroun, l’arrestation d’un ministre encore en fonction a fait jaser dans les hautes sphères du sérail et plusieurs barons du régime Piya n’étaient pour cette manière de faire. Ainsi, une réunion de crise aurait été tenue pour aménager le cadre légal de la libération du ministre Bapès Bapès.

On apprend que sa libération a été décidée par le président lui-même. Ce qui amène d’aucuns à se poser des questions sur ce que sera la suite de ce dont on l’accuse maintenant qu’il est libéré. Mais il est clair que Paul Biya ne laissera pas tomber. Si la casquette de ministre de Louis Bapès Bapès a joué à sa faveur, il n’est pas pour autant à l’abri.

Les auditions sont prévues pour bientôt et le ministre devra comparaître libre dans cette affaire de détournement de deniers publics. C’est seulement en ce moment qu’on saura avec exactitude, ce qui lui est reproché.

[GARD align= »center »]

L’arrestation de Louis Bapès Bapès intervient quelques semaines après des décrets de grâce et de commutation de peines signées par Paul Biya le 18 février dernier qui ont à ce jour permis la libération de deux anciens ministres, Titus Edzoa et Mounchipou Seidou, ainsi que le Français d’origine camerounaise Michel Thierry Atangana.

Mais l’interpellation du ministre en fonction démontre que le pouvoir n’a point relâché dans sa volonté d’en découdre avec tous ceux qui se donnent le plaisir de détourner les biens publics.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
CamerounLouis Bapès Bapès

Related Articles

Cameroun: 26 morts dans un triple attentat-suicide sur un marché

[GARD align= »center »] Au moins 26 personnes ont été tuées lundi dans un triple attentat-suicide sur le marché d’un village de

Cameroun: embuscade de Boko Haram contre l’armée qui affirme avoir tué 116 islamistes

[GARD align= »center »] L’armée camerounaise a affirmé avoir tué 116 islamistes nigérians lors d’une attaque menée par Boko Haram contre une

Le pape et Paul Biya saluent le respect entre les religions

[GARD align= »center »] Le pape François a reçu jeudi en audience le président camerounais Paul Biya et les deux hommes ont

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*