Cameroun : Les PME naissent et disparaissent par faute d’assistance et par enchantement

[GARD align= »center »]

Image d’archive

La problématique de l’employabilité des jeunes demeure une question cruciale en Afrique subsaharienne où l’on rencontre les forts taux de chômage chez les jeunes. Pour venir à bout de ce problème plusieurs experts ont préconisé l’auto-emploi des jeunes par la création des petites et moyennes entreprises (PME). Au Cameroun, cette solution a dû mal à donner des résultats pour le fait que plus de 72,24% des sociétés créées depuis 2010 sont inexistantes à ce jour. C’est le Centre d’analyse et de recherche sur la politique économique et sociale (CAMERCAP-PARC) qui fait la révélation.

Selon les résultats du dispositif de suivi de la mortalité des petites et moyennes entreprises (PME) publiés mercredi par le CAMERCAP-PARC, 72,24% des PME créées depuis 2010 par les jeunes camerounais sont introuvables dans le fichier publié en mai 2016 par la direction générale des impôts (DGI).

Les responsables du CAMERCAP-PARC expliquent que ces entreprises, n’étant pas connues de l’administration fiscale, n’ont pas d’existence légale et ne vivent plus.

Le centre d’analyse précise dans ses résultats que plus de 7 sur 10 de celles créées de 2010 à 2015 n’ont pas survécu jusqu’en mai 2016. Le CAMERCAP-PARC détaille que le taux de survie des PME est de 22,09% chez les femmes et 29,58% chez les hommes.

Il ressort également des résultats du dispositif de suivi de la mortalité des petites et moyennes entreprises que suivant le sexe du promoteur, les entreprises dirigées par les femmes sont plus fragiles et moins résilientes que celles tenues par les hommes.

L’environnement des affaires défavorables aux PME camerounaises

Les éléments avancés par le Centre d’analyse et de recherche sur la politique économique et sociale expliquent cette forte mortalité des entreprises. Ces éléments ont trait à l’environnement des affaires du Cameroun qui n’est pas favorable aux projets de jeunes.

En effet, le CAMERCAP-PARC indique que l’absence d’assistance, la frilosité des établissements de financement, l’indisponibilité des facteurs essentiels et le mauvais encadrement des jeunes entrepreneurs, etc. expliquent facilement la forte mortalité des entreprises des jeunes.

« Les données disponibles n’ont pas permis de calculer l’espérance de vie des nouvelles entités créées, peut-on lire dans le document. Nous ne pouvons pas dire si l’entreprise créée en 2011 qui n’existe pas en 2016, est morte en 2012 ou en 2015.», souligne toutefois le centre d’analyse dans ses résultats.

Le cabinet relève également une cumulation forte de la forme juridique des entreprises et de l’activité pratiquée dans le domaine de la prestation de services. Le phénomène est lié aux réalités du pays. En effet,  ce type d’activité présente un lien incestueux avec la commande publique, très liée au gestionnaire de crédit.

Des entreprises de jeunes ou des entreprises occasionnelles

Au Cameroun, plusieurs PME sont soupçonnées être des entreprises circonstancielles au vu du lien incestueux qu’entretiennent les secteurs de la prestation de services et de la commande publique. Des analystes indiquent que ces entreprises sont souvent suscitées par les responsables en charge de la gestion de crédit et n’ont aucune vocation d’entreprenariat.

La plupart des entreprises seraient donc mises en place par opportunisme et gérées en sous-main par des proches.

Le CAMERCAP-PARC pointe du doigt l’émergence d’une génération spontanée d’opérateurs économiques et hommes d’affaires inondant les bureaux administratifs à la recherche de marchés publics.

Rappelons toutefois qu’au-delà des entreprises de prestations de services qui présentent un taux de mortalité de 46%, les entreprises d’autres secteurs résistent quand même à la disparition.

Les PME du secteur de la transformation présente un taux de survie de 66,43%, celles du secteur de l’agriculture et l’élevage, un taux de 46,84%. Ce taux est de 31,64% pour les entreprises du secteur du commerce notamment.

 


Tags assigned to this article:
Cameroun

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Angola : la monnaie en chute libre, l’économie au seuil de la rupture

[GARD align= »center »] La chute vertigineuse du kwanza a été entraînée par la baisse des cours du pétrole. Dans le sillage

RDC : Une attaque rebelle dans 2 villages de l’Est fait au moins 21 morts, dont des enfants

 [wp_ad_camp_3] La République Démocratique du Congo (RDC) est de nouveau théâtre de nouvelles attaques armées ce lundi dans deux villages

Burundi: l’opposant Zedi Feruzi, assassiné à Bujumbura

Le leader d’un petit parti de l’opposition burundaise a été abattu avec son garde du corps samedi soir à Bujumbura

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*