Cameroun : Roger Milla sans salaire depuis quatre mois

Cameroun : Roger Milla sans salaire depuis quatre mois

 

Roger Milla

L’ambassadeur itinérant demande qu’Iya Mohammed, le président de la Fédération camerounaise de football le limoge.

Roger Milla n’a décidément pas sa langue dans la poche. L’ancien Lion indomptable l’a encore démontré hier, au cours d’une réunion du Comité citoyen pour le redressement du football camerounais (Cocirefca) à l’hôtel Felydac à Yaoundé. Le footballeur africain du siècle dernier a demandé qu’Iya Mohammed, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), le limoge de son poste de président d’honneur.

« Qu’Iya Mohammed me fasse partir, j’en ai marre ! Je n’ai jamais demandé du travail à la Fécafoot, c’est Iya qui est venu me solliciter, donc c’est à lui de me faire partir », a indiqué l’ambassadeur itinérant.

Le courroux du « vieux Lion » est dû au fait que, depuis quatre mois, son salaire à la Fécafoot, qui s’élève à 300. 000 FCfa, n’est plus viré dans son compte à Ecobank. « La banque m’a appelé et m’a notifié que mon salaire n’est plus viré. J’ai demandé à Epaka [le chef du département financier de la Fécafoot, Ndlr] pourquoi cet argent n’est plus viré, mais il ne m’a pas donné une réponse claire.

De toutes les façons, je ne considère pas cet argent comme un salaire, mais comme une indemnité, car je ne peux pas toucher 300. 000 FCfa, alors que Tombi A Roko [le secrétaire général de la Fécafoot, Ndlr], qui ne connaît rien du football touche 2. 000. 000 de FCfa », a ajouté Roger Milla. Approchée hier, une source au sein du département financier de la Fécafoot nous a confirmé que le salaire de Milla n’est effectivement pas viré, tout en justifiant cela par « des problèmes financiers que connaît la Fécafoot ». Mais pour Roger Milla, son salaire n’est plus viré à cause des combats qu’il mène contre l’équipe dirigeante de la Fécafoot depuis quelques mois.

Le football aux footballeurs

Durant la conférence de presse qu’ont donnée Roger Milla et Emmanuel Mvé, membres du Cocirefca hier, les deux hommes ont réitéré leur volonté de faire partir l’actuelle équipe dirigeante de la Fécafoot et ont proposé une liste de huit entraîneurs camerounais pour remplacer Denis Lavagne, l’actuel sélectionneur des Lions indomptables par intérim. « Il est temps que le football revienne aux footballeurs, nous ne pouvons pas continuer à laisser n’importe qui gérer le football camerounais alors que nous sommes encore vivants », a déclaré Emmanuel Mvé. Roger Milla, lui, a indiqué qu’une pétition du Cocirefca parcourt le pays, afin de recueillir les signatures du plus grand nombre de Camerounais.

© Le Jour : Ateba Biwolé

Tags assigned to this article:
Camerounfootballroger milla

Related Articles

Coupe du Mali: des arbitres croates pour la finale

[GARD align= »center »] La finale de la 54e Coupe du Mali entre Onze Créateurs et Djoliba AC, jeudi à Bamako, sera officiée par

Football: Lille sous le charme de Salomon Kalou

Salomon Kalou, co-meilleur buteur en L1 en cette année civile 2013, sera l’un des atouts essentiels de Lille, revenu dans

JO : Anthony Obame a offert au Gabon la 1ère médaille de son histoire

Anthony Obame n’a peut-être pas décroché l’or samedi en taekwondo, mais sa médaille d’argent à Londres dans la catégorie des

1 commentaire

Espace commentaire
  1. koffi
    koffi 10 mai, 2012, 10:57

    MILLA exagère. Il n’est pas à 300000f près. C’est un egoïste.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*