Cameroun : La sécurité des Français menacée dans le Nord ; la France demande à ses expatriés de quitter la zone

Cameroun : La sécurité des Français menacée dans le Nord ; la France demande à ses expatriés de quitter la zone
L'extrême-nord du Cameroun classé rouge  Crédits  TF1

L’extrême-nord du Cameroun classé rouge Crédits TF1

Après l’enlèvement dans la nuit de mercredi à jeudi du prêtre français, Georges Vandenbeusch dans le nord ouest de Cameroun, la France conseille ce samedi à tous ses ressortissants qui vivent dans le nord du Cameroun de quitter la région. C’est à travers un communiqué du ministère français des affaires étrangères qui estime que cette région du nord de Cameroun est devenue trop dangereuse.

Même son de cloche du côté de l’ambassadrice de France au Cameroun, Christine Robichon qui a enjoint les expatriés français à quitter le nord du pays, deux jours après l’enlèvement du prêtre Georges Vandenbeusch. « Elle est venue avec un seul message: celui de nous demander de quitter la région parce que celle-ci est devenue extrêmement dangereuse », a affirmé sous couvert d’anonymat un Français à l’issue de la rencontre. L’ambassadrice de la France au Cameroun estime que « la situation est catastrophique avec l’enlèvement du prêtre ». C’est à l’issue d’une réunion à laquelle prenaient part uUne quinzaine de Français établis dans la région de l’Extrême-nord du Cameroun.

Le ministère des Affaires étrangères français se veut quant lui très clair que la situation et compte éviter au maximum ce qui se passe actuellement avec les enlèvements. Et sur son site internet, il donne des conseils précis aux français vivant dans cette partie du Cameroun. « Suite aux récents enlèvements dans la région extrême-nord, il est demandé à tous les Français encore présents dans la zone de la quitter dans les meilleurs délais. Tout déplacement dans la zone est formellement déconseillé, la sécurité des Français n’étant plus assurée », peut-on lire sur le site internet du ministère des Affaires étrangères

Enlevé dans la nuit de mercredi à jeudi par des hommes armés dans la paroisse de Nguetchewe, à environ 700 km au nord-est de Yaoundé, à proximité de la frontière nigériane, le père Georges est retenu otage par le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram au Nigeria. Des informations confirmées par le président français François Hollande.

Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
Cameroun

Related Articles

Pour le Dr Mukwege, les violences sexuelles restent un « cancer » en RDC

Les violences sexuelles restent « un cancer » pour la République démocratique du Congo, en dépit de la baisse des conflits armés

RDC: La majorité de l’or produit est exportée frauduleusement, selon l’ONU

 [wp_ad_camp_3] Selon un rapport des experts de l’Organisation des Nations Unies (ONU), 98% de l’or produit en République Démocratique du

RDC : Katumbi dénonce les tentatives d’empêchement de ses voyages par le gouvernement

[GARD align= »center »] Le Président du Tout-Puissant Mazembe, Moïse Katumbi a dénoncé jeudi l’acharnement du pouvoir congolais contre sa personne. L’ex

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*