Le camp Bongo riposte à ce qu’il qualifie de « mensonges » de Ping

[GARD align= »center »]

L’opposant Jean Ping (à gauche) et Ali Bongo l’actuel président du Gabon (à droite)

Des proches du président Ali Bongo Ondimba ont annoncé qu’ils se mobilisaient contre les « mensonges » de l’opposant Jean Ping, deux jours après son retour au Gabon après une tournée européenne où il a répété qu’il avait gagné l’élection présidentielle de 2016.

Ces personnalités veulent « soutenir l’action d’Ali Bongo en nous attaquant aux personnes qui répandent des mensonges sur le Gabon », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet-Boubebeya.

Le ministre s’exprimait devant la presse au côté notamment de son collègue de la Communication, Alain-Claude Bilie-By-Nzé, et du secrétaire général du gouvernement, Ali Akbar Onanga.

Les intervenants ont traité M. Ping de « menteur invétéré pathologique » reprenant ses affirmations dans la presse étrangères sur les violences post-électorales de septembre dernier.

« Sur les 250 morts avancés par Ping, où sont les veuves et les orphelins? Si le pouvoit avait caché les corps, comment aurait-il pu cacher les parents? », a demandé le ministre de la Communication.

Il a qualifié d' »échec » la récente tournée de Jean Ping en Europe (France, Allemagne, Belgique et Suisse) : « Qui a reçu ce monsieur? Le sous-sous-sous chef ».

Lors de cette tournée, M. Ping a répété à plusieurs médias qu’il se considérait comme le vainqueur de la présidentielle du 27 août, souhaitant une « médiation internationale » pour organiser la transition pacifique du pouvoir entre Ali Bongo et lui-même.

Son retour mardi soir de Libreville a été marqué par la dispersion de ses partisans près de l’aéroport sur ordre des autorités qui n’avaient par reçu de demande d’autorisation pour manifester.

Des enquêteurs de la Cour pénale internationale (CPI) ont conduit fin juin à Libreville une mission préliminaire sur les violences post-électorales à la demande du pouvoir et de M. Ping.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
ali bongogabonjean ping

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Référendum constitutionnel au Congo : la campagne est ouverte

La campagne du référendum du 25 octobre, qui verra les Congolais se prononcer sur un projet de constitution permettant au

Tchad: pour Amnesty, le maintien en détention de 4 activistes est une “injustice”

[GARD align= »center »] Au Tchad, quatre responsables de la société civile croupissent en prison. Ils sont poursuivis pour avoir tenté d’organiser

RDC : Le M23 dénonce un rapport irréaliste de l’ONU sur les crimes au Nord-Kivu

[GARD align= »center »] Le dernier rapport du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) publié récemment accuse le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*