CAN U17 : 9 joueurs recalés pour fraude sur l’âge

CAN U17 : 9 joueurs recalés pour fraude sur l’âge

Neuf joueurs (3 Congolais, 3 Ivoiriens et 3 Nigérians) ont été écartés de la phase finale de la 10e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) U17 pour avoir dépassé la limite d’âge autorisée après avoir subi le test IRM, annonce samedi la Confédération africaine de football (CAF).

Le test IRM (Imagerie à résonnance magnétique) permet de déterminer avec précision l’âge d’un adolescent de moins de 17 ans.

Les joueurs recalés sont les Congolais Cherlevy-Carim Diabala, Hardy Binguila Bermagin Kangou ; les Ivoiriens Dagou Britto, Abdul Diarrassouba et Siriki Dembele ;
et les Nigérians Onyinye Ndidi, Ibrahim Abdullahi et Emmanuel Asadu.

Conformément au règlement, ces joueurs ne sont pas autorisés à prendre part à la compétition, estime la CAF, précisant que «les effectifs des trois équipes, qui appartiennent toutes au groupe B, sont donc réduits à 18 unités».

La CAN U17 démarre ce samedi au Maroc, avec comme enjeu, outre le titre continental, l’octroi des quatre billets aux demi-finalistes pour le Mondial 2013 de la catégorie prévu aux Emirats arabes unis aux demi-finalistes.

APA / ODA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
afriquefootball

Related Articles

Le week-end des Africains d’Europe – 23

De l’Allemagne à l’Italie, de la France à l’Espagne via l’Angleterre, les Africains d’Europe ont alterné le bon et le

Boxe: Guillaume Soro demande des « monuments » pour la mémoire de Mohamed Ali

[GARD align= »center »] Pour la mémoire de l’ancien boxeur américain Mohamed Ali, triple champion du monde, décédé vendredi à l’âge de

Mondial 2014 : Voici la composition provisoire des chapeaux en vue du tirage au sort de vendredi

[wp_ad_camp_3] C’est vendredi 06 décembre prochain qu’aura lieu le tirage au sort de la Coupe du Monde 2014 qui aura

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*