Cap-Vert: le suspect-clé de la fusillade aux mains de la Police

[GARD align= »center »]

La police devant l'ambassade espagnole de Praia, la capitale du Cap-Vert, le 26 avril. Crédits : STRINGER / REUTERS

La police devant l’ambassade espagnole de Praia, la capitale du Cap-Vert, le 26 avril. Crédits : STRINGER / REUTERS

La traque de Manuel Antonio Silva Ribeira, auteur présumé de la fusillade de mardi soir qui a fait 11 mort n’a pas duré longtemps. Le suspect a été arrêté ce mercredi en milieu de journée. 

L’arrestation de Manuel Antonio Silva Ribeira, par la police nationale s’est déroulée aux environs de 13 heures à Fazenda, à Praia. Le meurtrier présumé de 11 personnes, dont huit soldats et trois civils espagnols et cap-verdien est actuellement entre les mains de la Police.

Il devrait, cet après midi, être conduit aux services de la Police Judiciaire avant d’être présenté aux hautes autorités militaires.

Manuel Silva est un jeune soldat de 22 ans, mieux connu comme Anthony.  Il est l’auteur préssumé de la fusillade, qui fait 11 morts dont huit de ses collègues et trois civils: deux Espagnols et un Cap-Verdien qui effectuaient des travaux d’entretien dans le centre de télécommuncations à Monte Tchota tout près de Praia, la capitale du Cap-Vert.

Le ministre Cap-verdien de l’Intérieur, Paulo Rocha, avait exclu une fusillade liée au trafic de drogue ou au terrorisme.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Cap Vertpolice

[fbcomments]

Related Articles

Burkina : 86 milliards de francs CFA de blanchiment en 2015, la justice saisie

[GARD align= »center »] Le gouvernement burkinabè a annoncé jeudi avoir saisi la justice après la découverte de cas de blanchiments d’argent

Nigeria: au moins 45 morts dans un double attentat-suicide à Maiduguri

 [GARD align= »center »] Plus de 45 personnes ont été tuées dans un double attentat-suicide mené mardi par deux femmes dans un

L’Onuci envisage transférer ses activités résiduelles au gouvernement ivoirien en septembre

[GARD align= »center »] L’Opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), dont le mandat devrait prendre fin en juin 2017, envisage transférer

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*