Deux capitales africaines au top 10 des villes les plus chères du monde

by Marie Hélène Sylva | 16 juin 2014 6 06 00 06006

[GARD align= »center »]

Luanda[1]

Luanda | Ph flickr – Archives


Le baromètre annuel de l’organisation ECA International sur le coût de la vie vient d’être publié. L’étude effectue un classement des villes les plus chères du monde pour les expatriés. Le résultat, pour le moins surprenant, met en lumière Luanda et Djouba, deux capitales africaines.

Grandes villes occidentales = coût élevé de la vie. Ce paradigme longtemps observé est aujourd’hui obsolète au vu des résultats de l’enquête ECA International révélés ce 10 juin 2014. L’organisme est l’un des leaders mondiaux du conseil en management et en expatriation. L’indice qui découle de son enquête est notamment utilisé par les entreprises dans le calcul des primes sur le coût de la vie qu’elles versent à leurs employés expatriés. Exit donc Tokyo, Londres ou encore Paris. La ville la plus chère du monde est … Caracas. La capitale du Venezuela, qui était 32ème en 2013, est talonnée par Oslo (Norvège) qui rafle la deuxième place à Luanda la capitale angolaise. Cette dernière reste néanmoins dans le trio « gagnant » des villes les plus chères du monde. Une autre ville africaine vient bousculer les préjugés en se hissant à la neuvième place juste derrière deux villes suisses (Bâle et Berne). Il s’agit de Djouba la capitale du Soudan du Sud, le plus jeune mais aussi l’un des plus pauvres pays du monde.

Cherté de la vie ne rime pas forcément avec qualité de vie. Selon ECA International, les deux capitales africaines dans le top 10 du classement subissent les « coûts élevés » de leurs importations qui prennent une place importante dans leur économie. En effet, la plupart des produits de consommation courante prisés des expatriés doivent être importés, ce qui rend leur accès difficile et donc plus cher.

Dans le classement, on retrouve Brazzaville qui vient en douzième position et Libreville (Gabon) en quatorzième, suivie de près par Pointe-Noire (Congo) qui s’affiche en quinzième place.

L’étude se base sur un panier de biens et services principalement utilisés par les expatriés. L’indice du coût de la vie reflète donc les dépenses concernant l’alimentaire, les dépenses basiques comme les boissons ou le tabac, et les dépenses « générales » (habillement, appareils électriques, dîner en ville). Certains coûts ne sont pas pris en compte par l’étude, comme le logement ou les frais de scolarité par exemple.

Marie Hélène SYLVA
Paris – Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_3]

Endnotes:
  1. [Image]: http://oeildafrique.com/wp-content/uploads/2014/06/Luanda.png

Source URL: http://archives.oeildafrique.com/capitales-africaines-au-top-10-villes-les-cheres-du-monde/