Ce que je pense des manifestations violentes

Ce que je pense des manifestations violentes

Certains compatriotes veulent savoir ce que je pense des manifestations violentes contre les différentes représentations diplomatiques de notre pays à l’étranger. Voilà. Je n’aime pas la violence mais j’ai l’habitude de chercher à comprendre certains comportements et faits que de m’attarder sur leurs conséquences. Pourquoi la révolution américaine? Pourquoi les troubles de 1959 au Congo-Belge? Pourquoi la guerre d’Algérie, etc.? Bref. Généralement, le petit peuple essaie bien souvent d’agir de manière non-violente quand il revendique quelque chose. Bon, si vous commencez à gagner du terrain sur le pouvoir, alors vous découvrirez à vos dépends que la défense de vos droits requiert parfois la violence. Le pouvoir est naturellement dictatorial.En fait, la question à se poser est celle-ci: A-t-on le droit de se défendre par la force quand on est attaqué par la force? Les gens tentent de prendre le contrôle de leurs propres affaires et les élites sont là pour les en empêcher. Et des stratégies plus subtiles sont mises en place pour anesthésier le peuple. Par exemple soutenir des élections qu’elles financent à dessein pour leurs propres intérêts, ou vous chanter, à travers leurs  »intello de service » et médias, les bonheurs de la démocratie et des droits de l’homme, valeurs synonymes de la non-violence. Dans beaucoup de pays africains, on valorise la lutte non-violente de la société civile. Mais ce que la plupart des gens ignorent, c’est qu’elle est noyautée jusqu’à l’os.Obama et ses semblables sont prêts à vous chanter les prouesses des grands héros américains qui ont combattu au péril de leurs vies pour le bien-être de l’Amérique mais vous conseilleront de ne pas faire comme eux afin de ne pas renverser le système d’exploitation qu’ils ont installé chez vous.

C’est une contre-révolution très sournoise. La violence du peuple vise souvent à rétablir certains droits alors que celle du pouvoir vise à maintenir le système d’exploitation sur la majorité. Sachez que ces gens là sont tellement violents qu’ils ont, eux-mêmes, peur de la violence, pourtant le seul langage qu’ils comprennent…

Patrick Mbeko



Related Articles

En 2050, un quart de la population mondiale sera africaine

L’organisation américaine « Population Reference Bureau (PRB), annonce dans sa publication du 18 août une croissance démographique africaine importante pour 2050.

Une « décolonisation des esprits » des Africains s’impose.

Par Patrick Mbeko L’été passé, alors que nous discutions de la situation en Côte d’Ivoire et en Libye, un Professeur

Patrick Mbeko: « remerciez la France de vous avoir réconcilié avec vous-mêmes. »

[GARD align= »center »] Je sors de la bibliothèque nationale avec mon fils et un homme m’interpelle : « Excusez-moi, vous êtes

1 commentaire

Espace commentaire
  1. jennifer weiss
    jennifer weiss 12 décembre, 2011, 00:41

    la sagesse et la connaissance que vous possedez, doivent toujours vous inciter à réveiller beaucoup de ce peuple engloutit dans l’ignonrance et la peur de revendiquer leur droit, car aucun être humain ne peut se prétendre supérieur à l’autre.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse.

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*