CEDEAO : Les présidents togolais et gambien ne sont pas prêts à limiter les mandats

CEDEAO : Les présidents togolais et gambien ne sont pas prêts à limiter les mandats
Les présidents Faure Gnassingbé et Yahya Jammeh|© Oeildafrique CEDEAO

Les présidents Faure Gnassingbé et Yahya Jammeh|© Oeildafrique

A la fin des travaux du sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la ministre ghanéen des Affaires étrangères, Hannah Tetteh a annoncé que le Togo et la Gambie ont refusé de signer le protocole de bonne gouvernance de l’organisation régionale qui contient une clause sur la limitation des mandats présidentiels à deux au maximum.

Les dirigeants du Togo et de la Gambie veulent une présidence  vie. Les délégations de ces deux pays ont prouvé à la face du monde qu’ils ne sont pas prêts de s’ouvrir à la démocratie en adoptant les règles qui favorisent l’enracinement de la démocratie.

Alors que les dirigeants de la CEDEAO ont proposé de signer un protocole de bonne gouvernance qui adopte le principe de limitation des mandats présidentiels à l’échelle régionale, les dirigeants du Togo et de la Gambie ont marqué leur désaccord. La CEDEAO a bien précisé que les autres pays étaient partants mais les voix discordantes sont venues du Togo et de la Gambie.

La proposition a été discutée lors d’un sommet régional à Accra. Le Togo et la Gambie sont les seuls membres de la CEDEAO qui ne limitent pas à deux le nombre de mandats présidentiels.

« La proposition était mis à l’ordre du jour afin que les chefs d’Etat et de gouvernements décident et à la fin des délibérations d’aujourd’hui, elle n’a pas été adopté. Ce point de vue dissident (du Togo et la Gambie) est devenu le point de vue de la majorité à la fin de la journée.», a déclaré  Mme Hannah Tetteh.

A l’ouverture du sommet mardi à Accra, John Mahama a salué la tenue récente d’élections présidentielles paisibles et équitables au Nigéria et au Togo, espérant que celles prévues cette année au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et en Guinée se dérouleront de la même manière et contribueront à l’enracinement de la démocratie en Afrique de l’Ouest.

 M. Mahama a réaffirmé la nécessité d’un engagement ferme de l’organisation régionale et de ses partenaires contre le groupe terroriste Boko Haram au Nigeria. Il a en également salué la collaboration entre la CEDEAO et la Communauté économique de l’Afrique Centrale (CEAC) en vue d’éradiquer la menace que représente ce mouvement terroriste.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
CEDEAOgambieTogo

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Sénégal: réunion à Dakar des ministres de l’Economie de la zone franc

Une réunion des ministres de l’Economie et des finances des pays membres de la zone franc s’est ouverte lundi à

40 personnes « accusées » d’homosexualité traduites en justice au Nigeria

[GARD align= »center »] Le gouvernement de l’Etat de Lagos a traduit en justice jeudi 40 personnes, dont 12 mineurs, « accusées » d’homosexualité,

Togo: La société civile et l’opposition dans le même combat pour la limitation du mandat présidentiel

 [GARD align= »center »] La manifestation des Organisations de défense de droit de l’homme s’est tenue vendredi à Lomé dans le calme.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*