Centrafique: Paris a demandé une réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’ONU

Centrafique: Paris a demandé une réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’ONU

Paris a demandé samedi une réunion d’urgence du conseil de sécurité des nations unies compte-tenu de l’évolution de la situation en Centrafrique, a annoncé à l’AFP Romain Nadal, porte-parole diplomatique à la présidence française.

M. Nadal a ajouté que Paris demandait à ses ressortissants de rester chez eux, une évacuation n’étant pas pour le moment ordonnée. Nous sommes vigilants, a-t-il souligné. Le plan de protection des ressortissants inclut ceux d’autres pays qui en feraient la demande, a précisé le porte-parole.

Environ 1.250 Français vivent en Centrafrique.

250 soldats français sont basés dans ce pays et il n’est pas prévu d’envoyer des renforts actuellement, a dit le porte-parole.

Il n’est pas question que la France s’ingère dans les affaires intérieures d’un pays, comme l’a dit à plusieurs reprises le président François Hollande, a-t-il poursuivi, en précisant que Paris avait pris contact avec l’Union africaine et les organisations régionales pour qu’elles apaisent la situation en Centrafrique.

Les rebelles centrafricains de la coalition Séléka ont annoncé samedi leur entrée dans Bangui, demandant aux Forces armées centrafricaines (Faca) de ne pas combattre et au président François Bozizé de quitter le pouvoir.

Le Conseil de sécurité de l’ONU, qui s’était déjà réuni vendredi, avait alors exprimé sa vive inquiétude face à l’avancée des rebelles.

 

AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Centrafiqueonuparis

Related Articles

L’Afrique du Sud appelle l’Union africaine à soutenir le Parlement panafricain

Le gouvernement sud-africain a appelé lundi les membres de l’Union africaine (UA) à soutenir le Parlement panafricain (PAP) pour mener

« L’actualité africaine en 5 titres » du 26 août 2016

[GARD align= »center »] Barnaoui à la tête de Boko Haram: le jihadisme de père en fils La désignation par l’organisation Etat

Près de 90 morts dans la dernière flambée de violences au Burundi selon l’armée

[GARD align= »center »] Quatre-vingt sept personnes ont été tués vendredi lors des attaques coordonnées de trois camps militaires au Burundi, a

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*