Centrafrique: Le coup de gueule de Samba-Panza contre les actes ignobles sur les musulmanes

Centrafrique: Le coup de gueule de Samba-Panza contre les actes ignobles sur les musulmanes

[GARD align= »center »]

Catherine Samba-Panza, présidente de transition de la RCA

Catherine Samba-Panza, présidente de transition de la RCA

À l’occasion de la journée internationale de la femme Catherine Samba Panza a levé le ton  samedi contre les tueries et exactions dont sont victimes les musulmanes et les musulmans en République centrafricaine suite aux violences interreligieuses. Vendredi encore, quatre civils musulmans ont été assassinés vendredi à Bangui par des inconnus armés et leurs corps sauvagement mutilés. La cérémonie de la journée du 8 mars qui s’est déroulée au palais de l’assemblée nationale était placée sous le thème : « Le rôle de la femme centrafricaine dans la recherche de la paix ».

« Il est profondément regrettable qu’en ce jour mémorable, nos sœurs musulmanes ne puissent être parmi nous, simplement parce qu’elles ont été agressées hier et qu’elles ont peur pour leur sécurité », a déclaré Mme Samba Panza. Pour la présidente de la transition centrafricaine, il n’est plus question de continuer à encourager l’intolérance, la xénophobie et les actes ignobles contre les frères et sœurs musulmans qui ont toujours vécu dans la plus parfaite harmonie dans le pays avec les chrétiens.

« Les images de ces frères et sœurs, obligés de vivre confinés dans certains quartiers comme des prisonniers, ou de quitter notre pays par milliers, parce que certains ne les y acceptent plus et leur rendent la vie impossible, sont intolérables et ne nous honorent guère », a-t-elle dénoncé. A l’occasion, elle trouve que l’insécurité à Bangui baisse progressivement et significativement, malgré la manipulation et l’instrumentalisation permanente des jeunes par certains agitateurs, qui ne souhaitent pas la stabilisation du pays pour des intérêts personnels.

Quant aux quatre civils musulmans tués vendredi dans la ville, il convient de dire qu’il s’agit d’un acte ignoble. En effet, trois musulmans se rendant à l’aéroport de Bangui M’poko à bord d’un véhicule de la sûreté aéroportuaire ont été attaqués par des individus armés au quartier Combattant au moment d’une panne survenue à leur voiture. Les trois personnes ont été abattues par balle et leurs corps mutilés. Malgré la présence des forces françaises Sangaris et africaine Misca, le quartier Combattant est l’un des plus dangereux de la capitale centrafricaine. Des bandes de pillards et des miliciens anti-balaka s’attaquent régulièrement aux musulmans qui passent dans le quartier.

[GARD align= »center »]

Les corps des victimes ont ensuite été ramassés par la Croix-Rouge centrafricaine puis transférés à la mosquée Ali Baboro au PK-5.

Catherine Samba Panza a pour priorité le retour à la paix civile. Son pays confronté à des conflits interreligieux a besoin d’une aide internationale pour s’en sortir. Tout a déclenché par la prise de pouvoir à Bangui le 24 mars 2013 des rebelles Séléka dont les combattants se sont livrés à des mois d’exactions contre les chrétiens. Ainsi, des milices d’auto-défense anti-balaka se sont formées et sèment depuis quelques temps la terreur dans le pays.

Didier Assogba
Oeildafrique.com

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
Catherine Samba-PanzaCentrafrique

Related Articles

Bowao, ancien ministre congolais: « C’est dommage que Sassou puisse en arriver là…»

L’ancien ministre congolais de la défense, Charles Zacharie Bowao a condamné mercredi au micro de TV5 Monde, l’organisation le 25

RDC : Etienne Tshisekedi sera candidat pour la présidentielle de 2016

Etienne Tshisekedi, president de l’Union pour la Démocratie et le progrès sociale (UDPS, opposition) , sera candidat à la prochaine

Guinée Équatoriale : 137 maliens expulsés pour crainte de terrorisme ; l’UA muette

Des maliens se trouvent dans le pétrin dans le Nord de la Guinée Equatoriale depuis le mercredi dernier. En effet,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*