Centrafrique: le parti présidentiel appelle à la réconciliation et à la fermeté

Centrafrique: le parti présidentiel appelle à la réconciliation et à la fermeté

Le président centrafricain François Bozizé le 17 juin 2011 à Bruxelles
© AFP/Archives John Thys

Le parti du président centrafricain François Bozizé, confronté à une rébellion armée de plus en plus menaçante, a appelé à la réconciliation de tous les Centrafricains mais aussi à la fermeté militaire contre « des aventuriers » et « mercenaires ».

La prise de position du parti Kwa Na Kwa (Le travail rien que le travail) constitue la première réaction officielle du camp présidentiel à la série d’attaques lancées depuis le 10 décembre dernier par la coalition rebelle Séléka contre des villes du nord et du centre.

Le parti Kwa Na Kwa (Le travail rien que le travail) « demande fraternellement aux compatriotes égarés (…) qui ont choisi de contribuer à ces opérations de déstabilisation de saisir les mains paternellement tendues du président de la République », a déclaré à la télévision son porte-parole du KNK, Rigobert Vondo.

Mais, « le KNK n’admettra jamais que des aventuriers assoiffés de pouvoir continuent de prendre les Centrafricains et les Centrafricaines en otage » et les Forces armées centrafricaines de se doivent de prendre « leurs responsabilités en libérant le peuple des griffes de ces mercenaires »

Le Séléka a pris mercredi la ville de Kabo (nord) à 350 km de Bangui après avoir capturé la ville minière de Bria (centre) la veille.

La coalition a menacé de renverser le gouvernement du président Bozizé, en exigeant « le respect » de différents accords de paix signés entre 2007 et 2011. Ces accords prévoyaient notamment un processus de désarmement et réinsertion des combattants, mais un de ses membres a récemment souligné que « rien n’a été fait pour (les) sortir de la misère ».

Avec AFP

 

 

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Related Articles

Présidentielle au Ghana: le test des urnes pour une démocratie exemplaire d’Afrique

L’élection présidentielle risque de se jouer sur le fil du rasoir, vendredi au Ghana, et les défis qui attendent le

Côte d’Ivoire: création d’une coalition anti-Ouattara avant la présidentielle

Des représentants d’une dizaine de partis politiques, issus de la majorité et de l’opposition à Alassane Ouattara, ont annoncé mardi

Togo : pouvoir et opposition se déchirent sur l’arrestation d’Antoine Randolph

[GARD align= »center »] L’arrestation le 20 février dernier à la frontière entre le Togo et le Bénin par les services de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*