Centrafrique: les rebelles demandent à Bangui de déposer les armes

Centrafrique: les rebelles demandent à Bangui de déposer les armes

La coalition rebelle du Séléka, aux portes de la capitale centrafricaine, a demandé au pouvoir mercredi de déposer les armes, tout en considérant inutile de livrer bataille à Bangui, face à un Président, François Bozizé qui a déjà perdu le contrôle du pays.

Nous demandons à tous les fils et filles de Centrafrique, à tous les éléments de forces de défense et de sécurité encore fidèles au régime de François Bozizé (…) de déposer les armes immédiatement, déclare le Séléka dans un communiqué.

Par mesure de sécurité et de protection des populations civiles, nous ne considérons plus nécessaire de mener la bataille de Bangui et dy faire entrer nos troupes, car le Général François Bozizé (…) a déjà perdu le contrôle du pays, ajoutent les rebelles.

Le Séléka demande à toutes les populations centrafricaines où quelles se trouvent, d’accepter et de collaborer, dans la paix et la concorde nationales poursuit le document.

Le Séléka, qui a pris les armes le 10 décembre pour réclamer le respect d’accords de paix conclus entre 2007 et 2011, s’est rapidement emparé de villes stratégiques, Bria (centre), Bambari (centre sud), avant de prendre Kaga Bandoro (centre nord) mardi, s’approchant dangereusement de Bangui par le nord et par l’est.

Sous-équipée, démotivée et mal organisée, l’armée régulière n’a opposé que peu de résistance à l’avancée du Séléka.

Un contingent de l’armée tchadienne, arrivé la semaine dernière comme force d’interposition et non d’attaque selon N’Djamena, est positionné sur le dernier axe routier menant à Bangui, mais n’a pour le moment pas montré son intention de combattre les rebelles.

Avec AFP

 

 

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
banguiCentrafriquerebelles

Related Articles

Burundi: le bras droit du président Nkurunziza assassiné

Le général Adolphe Nshimirimana, bras droit du président burundais Pierre Nkurunziza et chef de la sécurité intérieure, a été tué

Congo: Hassen Chalghoumi appelle à un forum pour la paix pour soigner l’image de l’islam

 [GARD align= »center »] Au cours d’un entretien lundi à Brazzaville avec les communautés catholique et islamique du Congo,  l’Imam de France,

Angola: Dos Santos confirme sa retraite après 37 ans de règne

[GARD align= »center »] Le président José Eduardo dos Santos, l’un des plus anciens dirigeants africains, a confirmé vendredi la fin de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*