Centrafrique : le Parti de François Bozizé boycotte le Forum de Bangui

Centrafrique : le Parti de François Bozizé boycotte le Forum de Bangui
L’ex-président François Bozizé

L’ex-président François Bozizé| AFP

Le Forum de Bangui censé ouvrir la voix au processus de réconciliation nationale et l’instauration d’un climat de paix en vue des élections générales cette année, s’est ouvert lundi à Bangui sur un air de désaccord.

Le Parti de François Bozizé boycotte

Alors que les travaux ont démarré lundi dans la capitale centrafricaine et rassemblent presque tous les acteurs de la vie politique de Centrafrique, le parti de François Bozize, ancien président de la Centrafrique a décidé de boycotter les travaux.

Cette décision n’a aucun autre objectif que de protester contre l’exclusion de François Bozize. Ainsi, le KNK, parti de l’ancien président centrafricain François Bozize, a indiqué qu’il n’était pas question de participer au Forum de Bangui qui s’est ouvert en présence du chef de l’État congolais Denis Sassou N’Guesso.

La raison évoquée est l’exclusion des anciens présidents François Bozize et Michel Djotodjia.

En effet, l’équipe de la transition a fait promettre à ces deux acteurs de ne pas participer au Forum de Bangui. Ils se sont également engagés à n’influencer d’aucune manière que ce soit ces assises.

Si l’engagement des anciens présidents a pour objectifs de donner libre court aux discussions durant le Forum, le parti de François Bozize y voit une entorse aux discussions.

Celles-ci devraient être inclusives, selon Bertin Bea le secrétaire général du parti KNK, qui estime qu’il s’agit là d’un simulacre de discussions.

Toutefois, les travaux se déroulent normalement et la transition tente par tous les moyens de ramener les partisans de M. Bozizé.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Centrafriqueforum

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

RDC : La Majorité Présidentielle et son meeting

[GARD align= »center »] Elle l’avait annoncé. Elle le fait. La Majorité Présidentielle tient ce vendredi 29 juillet son meeting politique au

Cameroun. Un militaire tire sur le cortège présidentiel

Le Caporal Donald Abena Meba est aux arrêts depuis dimanche dernier. Rapidement maîtrisé par des hommes de son unité, il

Washington veut sanctionner la RDC pour le retard des élections

[GARD align= »center »] « Les retards sur les élections ne peuvent pas continuer », a déclaré l’ambassadrice américaine adjointe Michele Sison lors d’une

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*