Centrafrique: le président Michel Djotodia limoge un ministre

Centrafrique: le président Michel Djotodia limoge un ministre
Michel Djotodia

Le président de transition de Centrafrique Michel Djotodia

Le président de transition de Centrafrique Michel Djotodia a limogé le ministre de la Communication Christophe Gazam Betty, figure de l’ancienne rébellion Séléka, par un décret présidentiel diffusé à la radio nationale mercredi.

Le décret se contente d’indiquer que le ministre est démis de ses fonctions, sans préciser les raisons de ce limogeage.
Au sein de la coalition rebelle Séléka qui a pris le pouvoir à Bangui en mars, il était considéré comme l’un des proches du président Michel Djotodia dont il a été pendant quelques mois le porte-parole jusqu’à la nomination en août de Guy-Simplice Kodégué.

Christophe Gazam Betty est la troisième personnalité issue de l’ex-rébellion à tomber en disgrâce auprès du nouveau régime centrafricain.

Il y a trois mois, l’ancien ministre des Eaux et Forêts Mohamed Moussa Dhaffane avait été limogé et arrêté avant d’être remis en liberté sans inculpation, et l’ancien ministre de la Sécurité Nouradine Adam, a été limogé en août pour être ensuite nommé directeur général du Comité de défense des acquis démocratiques, une structure rattachée à la Préidence centrafricaine.

Avec l’AFP


Tags assigned to this article:
Centrafrique

Related Articles

Référendum au Rwanda: tournée d’explication de la nouvelle Constitution

[GARD align= »center »] Officiellement, « ce n’est pas une campagne » électorale, explique le sénateur Tito Rutaremara, venu « expliquer » à la population rwandaise

Boko Haram: Obiang Nguema s’allie à la Force mixte africaine

La mise en place de la force mixte africaine a donné un coup accélérateur à la lutte contre la secte

RDC: heurts à l’université de Kinshasa dans un contexte sécuritaire tendu

[GARD align= »center »] L’université de Kinshasa a fait vendredi les frais du climat sécuritaire hypertendu dans la capitale congolaise avec des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*