Centrafrique: un Casque bleu rwandais tue 4 compagnons d’armes avant d’être abattu

Centrafrique: un Casque bleu rwandais tue 4 compagnons d’armes avant d’être abattu
Un Casque bleu|Photo : Archives

Un Casque bleu|Photo : Archives

Un Casque bleu rwandais a tué quatre de ses compagnons d’armes et en a blessé huit autres, lors d’une fusillade au sein de leur contingent samedi à Bangui, avant d’être abattu, a-t-on appris auprès de plusieurs sources militaires.

C’est un soldat rwandais qui a pris son arme et il a tiré sur ses compagnons avant d’être abattu. Il y a eu cinq morts et huit blessés. C’est la première fois que cela arrive à la Minusca, a affirmé à l’AFP une source proche de la Mission de l’ONU en Centrafriqu (Minusca).

Une fusillade, a confirmé un officier centrafricain sous couvert d’anonymat, a éclaté samedi à la base du contingent rwandais, faisant au moins cinq morts (dont le tireur, NDLR) et huit blessés parmi les soldats. C’est un soldat qui a ouvert le feu sur ses compagnons d’armes pour des raisons qu’on ignore encore.

Le commandement rwandais au sein de la Minusca n’était pas joignable dans l’immédiat pour confirmer cette information.

Il s’agit du plus grave incident survenu au sein de la force onusienne depuis son déploiement en septembre 2014. En décembre 2013, des échanges de tirs avaient opposés soldats tchadiens et burundais de la force africaine de maintien de la paix (Misca) depuis remplacée par la Minusca, sans faire de victimes.

La Minusca, qui compte actuellement 10.800 hommes, comprend des contingents issus du Burundi, du Cameroun, du Congo, de RD-Congo, de Guinée Equatoriale, du Gabon, du Rwanda, du Maroc, du Sénégal, du Pakistan, et d’Indonésie, appuyés par la force française Sangaris déployée fin 2013 pour enrayer les massacres entre communautés chrétiennes et musulmanes.

Le renversement en mars 2013 du président François Bozizé par une rébellion à dominante musulmane, la Séléka, a plongé la Centrafrique dans la plus grave crise de son histoire depuis son indépendance en 1960.

Les autorités de transition mises en place lorsque la Séléka a été chassée du pouvoir par l’intervention militaire française et internationale début 2014, peinent à relever ce pays déjà meurtri par des années de troubles et rébellions.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Casque bleuCentrafrique

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

RDC: coups de feu et violences dans plusieurs quartiers de Kinshasa

[GARD align= »center »] Des coups de feu ont été entendus lundi près de la prison centrale de Kinshasa et dans d’autres

Tchad: Boko Haram revendique le double attentat de N’Djamena

Boko Haram a revendiqué sur Twitter le double attentat-suicide commis le 15 juin à N’Djamena, qui avait fait 38 morts.

RDC : Décès de l’ancien Vice Président Arthur Zahidi Ngoma

[GARD align= »center »] C’est une nouvelle qui est tombée ce mercredi 5 octobre après-midi. Arthur Zahidi Ngoma n’est plus. L’ancien Vice

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*