Climat délétère au Congo: Alain Akouala répond à Maurice Braud

[GARD align= »center »]

Maurice Braud (G) membre du PS et Alain Akouala (D) chargé de la campagne du candidat Denis Sassou Nguesso

Maurice Braud (G) membre du PS et Alain Akouala (D) chargé de la campagne du candidat Denis Sassou Nguesso

Que se passe t-il entre Paris et Brazzaville? La note publiée le 7 mars 2016 sur le site du Parti Socialiste (premier parti de la majorité présidentielle en France), signée par Maurice Braud, Secrétaire national à l’International, immigration et co-développement du PS a eu comme un effet de déjà vue.

« Le Parti socialiste demande aux organisations internationales concernées, particulièrement à l’Union africaine, à l’Union européenne et aux Nations Unies, d’user de leur influence pour obtenir le report de l’élection présidentielle. Le Parti socialiste redoute les conséquences d’un scrutin immédiat et il appelle solennellement à un dialogue inclusif pour poser les bases d’élections crédibles et transparentes. » déclare Maurice Braud.

Cette demande est motivé selon le représentant du parti socialiste par « des atteintes de fait à la liberté d’expression et d’opinion des principaux opposants au président Denis Sassou-Nguesso ». Ce dernier aurait « organisé la surveillance des principaux opposants et imposé un état d’urgence qui semble objectivement peu justifié. » souligne monsieur Braud.

Du côté de Brazzaville la réponse n’a pas tardé à venir. En effet, Alain Akouala en charge du suivie des opérations électorales pour le candidat Denis Sassou Nguesso s’étonne de cette demande du parti socialiste Français.

« En exigeant le report de l’élection présidentielle du 20 mars, Maurice Braud s’érige en Proconsul de la France au Congo, alors que l’époque de la loi cadre de Gaston Defferre est révolue. » répond Alain Akouala.

Pour l’ancien ministre des zones économiques, c’est à l’opposition de démontrer son ancrage politique dans l’ensemble du territoire congolais. « Une élection présidentielle exige un programme, un appareil politique qui doit être présent sur l’ensemble du territoire national et de la resource humaine. Visiblement, ces opposants n’en disposent pas. »

Oeildafrique.com

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
brazzavillecongoélection présidentielle

[fbcomments]

Related Articles

René Serge Blanchard Oba, opposant congolais : «Sassou Nguesso a les dents dures»

[GARD align= »center »] Membre actif de l’opposition congolaise, ancien patron de l’Office National des Postes et des Télécommunications (ONPT), président du

Les Rwandais du Congo perdent leur statut de réfugiés

Plus de 8 000 Rwandais exilés au Congo-Brazzaville depuis 1997 perdent à partir de ce dimanche 30 juin leur statut

Election présidentielle: le Congo dans l’attente des résultats

[GARD align= »center »] Les résultats de de l’élection présidentielle au Congo seront connus ce mardi 22 mars aux alentours de 18h

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*