Comores: la crise énergétique, priorité n°1 de la Banque africaine de Développement

Comores: la crise énergétique, priorité n°1 de la Banque africaine de Développement
Le Président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kabéruka

Le Président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kabéruka

Aider les Comores à surmonter la grave pénurie d’électricité qui paralyse l’activité économique et commerciale depuis des années reste la priorité numéro un de la Banque africaine de développement (BAD), a réaffirmé son directeur Donald Kaberuka.

La BAD veut concentrer son action sur la production, l’amélioration du réseau de distribution, la gestion, ainsi que le développement des énergies alternatives, a-t-il déclaré à la presse mardi soir à l’issue d’une mission de deux jours.

A ce jour, le Projet d’appui au secteur de l’énergie aux Comores (Pasec) de la BAD est dans sa phase de mise en œuvre, fort de 20,7 millions de dollars environ, selon le site de la banque.

L’aide doit servir notamment la réhabilitation du réseau électrique vétuste, et à promouvoir les énergies renouvelables, alors qu’un projet de production d’énergie d’origine géothermique autour du volcan Karthala est à l’étude, menée par des experts Néo-Zélandais.

La société comorienne d’eau et d’électricité (Mamwé) doit être en mesure produire une énergie « à un prix abordable », a encore souligné M. Kaberuka, en présence notamment du tout puissant vice-président chargé de l’Economie et des Finances Mohamed Ali Soilihi, possible candidat à la présidentielle 2016.

La veille, une délégation du patronat comorien (Modec) était venue lui exposer les difficultés rencontrées avec les institutions bancaires locale.

Il faut « d’abord régler cette question [de l’énergie] car… sans énergie c’est foutu », leur a répondu M. Kaberuka cité par le journal gouvernemental Al-Watwan. « Le problème de l’énergie a des solutions, elles existent», a-t-il dit.

Les délestages et les coupures de courant sont quotidiens et fréquents dans l’archipel.

En dehors de la capitale Moroni et quelques localités environnantes, l’électricité est devenue un produit rare.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
BADComores

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Cameroun: le Port de Douala encombré, l’économie au ralenti

[GARD align= »center »] Les autorités camerounaises ne savent plus où se donner de la tête afin de pouvoir désengorger le Port

Niger: 6 personnes, dont 5 humanitaires, enlevées dans le sud

Cinq travailleurs humanitaires, quatre Nigériens et un Tchadien, ainsi qu’un chauffeur nigérien ont été enlevés dimanche soir dans la localité

Le Congo et le Sénégal, premiers pays africains à contribuer à ONUSIDA

Le Congo et le Sénégal sont les premiers pays d’Afrique à apporter une contribution financière à l’ONUSIDA, a annoncé dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*