Concertations nationales en RDC : un discours et rien !

Concertations nationales en RDC : un discours et rien !

Les concertations nationales, qui ont démarré le 7 septembre à Kinshasa, ont laissé perplexe plus d’un observateur de la scène politique congolaise. En tout cas, les images de la cérémonie d’ouverture, plus folkloriques que solennelles, ne trompent pas. Joseph Kabila a mobilisé le ban et l’arrière-ban de ses partisans et alliés pour donner l’impression d’un événement capital mais, en réalité, il n’en est rien. Comme le discours qu’il a prononcé et qui s’articule autour de cinq points essentiels, c’est sans conviction que ce bal d’opportunistes a amorcé ses premiers pas. Boudé par les principaux partis de l’opposition, le reflet qu’il renvoie est plus celui d’une réunion de la famille politique du chef de l’état congolais dont Tshisekedi, son principal challenger de la présidentielle de 2011, conteste toujours la légitimité.

On se croirait pratiquement dans une réunion du comité central du MPR, à l’époque où les ‘’Djalelo’’ -louanges- les disputaient aux applaudissements automatiques. D’ailleurs, en parlant du MPR, ses principaux animateurs d’hier sont aux premières loges quand ils ne pilotent pas tout simplement ce navire tanguant dont la destination est le port d’accostage final sont d’emblée connus : l’échec.

Ainsi, fort de sa mainmise sur les deniers publics, Joseph Kabila n’a pas lésiné sur les moyens. L’architecture de ces assises qui, selon des participants, visent à créer des conditions d’un nouveau départ, ne vise qu’un objectif : taper à l’œil mais à l’œil de l’extérieur. Une salle du palais du peuple remplie comme un œuf à l’intérieur et débordant de monde à l’extérieur, le décor, virtuel seulement, est entraînant. On peut donc se targuer d’avoir réussi le pari de la mobilisation.

Mais, seulement, la course aux billets verts, qui a entraîné plus d’un opportuniste dans ce haut lieu des conciliabules sans lendemains et surtout d’hypothèques, ne peut être occultée. Comme c’est fut le cas avec la conférence nationale souveraine, l’odeur du billet de banque a plus attiré qu’une quelconque idée de contribuer au règlement de nombreux dilemmes auxquels le pays est en proie. Dans son discours d’ouverture, le chef de file du PPRD, a fait avec du réchauffé. Les orientations qu’il a données aux participants ne sont pas nouvelles. En somme, comme à l’accoutumée, il leur a fait clairement comprendre que l’évangile devait rester le même. ‘’Discutez de tout sauf de mon pouvoir et de ses artifices’’, en est donc la pierre angulaire.

En d’autres termes, il a fait comprendre à ses invités qu’ils étaient-là pour faire sa volonté. Inviter des gens à proposer des pistes de sortie de crise, comme il l’a souligné, tout en sachant que les conditions ne sont pas réunies relève d’un cynisme dont le locataire du Palais de marbre a, lui seul, le secret. Peut-on vraiment dégager des pistes lorsque le terrain est miné ? Joseph Kabila s’en fout assurément parce que, pour lui, l’objectif est son maintien au pouvoir. Et, en organisant une messe ou sa bonne parole sera lue, peut-il vraiment se soucier d’autre chose ? En définitive, ces concertations nationales ne sont que la face visible d’un iceberg dont le côté obscur est le partage du gâteau. Kengo l’avait d’emblée martelé : ‘’Un gouvernement d’union nationale doit être mis en place’’.

Le reste : l’appétit d’une classe politique gloutonne a donné quitus. Les gens ont accouru pour des strapontins en crachant sur la misère du peuple congolais. Et, comme par le passé, l’agent du peuple va encore servir à engraisser des hommes et des femmes sans scrupules mais, aussi et surtout, promouvoir la pérennité d’un pouvoir sujet à cautions !

Mohamed Mboyo Ey’ekula

 

Mohamed Mboyo Ey'ekula

Mohamed Mboyo Ey'ekula

Journaliste - Politologue.


Tags assigned to this article:
concertations nationaleskabilaRDC

Related Articles

RDC: 13 personnes mortes d’une fièvre hémorragique « d’origine indéterminée »

[GARD align= »center »] Treize personnes sont mortes d’une fièvre hémorragique « d’origine indéterminée » depuis le 11 août dans le nord-ouest de la

Concertations nationales en RDC : un groupe d’opposants ne voient pas d’avancée réelle

Les concertations nationales en RDC, initiées par le président Joseph Kabila, n’ont marqué aucune avancée réelle en rapport avec les

Le M23 en passe de décrocher l’autonomie d’une partie du territoire congolais

Les Négociations engagées depuis fin novembre à Kampala entre le gouvernement congolais et le M23 sont dans la dernière ligne

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*