Congo : 10 millions de dollars de la Banque mondiale pour l’aménagement forestier

Congo : 10 millions de dollars de la Banque mondiale pour l’aménagement forestier

BRAZZAVILLE – Le Conseil d’ administration de la Banque mondiale vient d’approuver, au profit de la République du Congo, un crédit de l’Association Internationale de Développement (IDA) d’un montant de 10 millions de dollars pour financer le Projet Forêt et Diversification Economique (PFDE), précise un communiqué de cette institution dont une copie a été transmise mardi à Xinhua.

Ce financement de l’IDA sera complété par une contrepartie du gouvernement congolais pour un de 226 millions de dollars.

Le PFDE est un projet d’Assistance Technique dont l’objectif de développement est de renforcer la capacité de la République du Congo. Il vise à promouvoir une meilleure application de la législation forestière et à améliorer l’environnement habilitant pour la participation des communautés locales, ainsi que du secteur privé dans la gestion durable des forêts et dans le reboisement.

« Le Congo est déjà un leader en ce qui concerne l’ aménagement forestier, avec le pourcentage le plus élevé de forêts certifiées par le Forest Stewardship Council dans la sous-région », a précisé le chargé de projet à la Banque mondiale, Simon Rietbergen.

Selon le communiqué de presse, ce projet qui s’ exécutera pendant cinq ans met un accent particulier sur l’ amélioration de la gouvernance forestière, l’ implication des communautés locales et le secteur privé dans la gestion forestière. Il témoigne de la volonté du gouvernement congolais de poursuivre les efforts entrepris dans la préservation des forêts et le développement durable.

Le Congo a annoncé, au début de cette année, son objectif en matière d’ aménagement durable des forêts. « D’ ici à l’ année 2015, l’ ensemble des concessions forestières devront être aménagées », avait déclaré le ministre de l’ économie forestière, de l’ environnement et du développement durable, Henri Djombo.

Le processus d’ aménagement intègre de nombreuses actions obligeant les exploitants forestiers à promouvoir le respect de l’ environnement, en n’ extrayant de la forêt que ce qui est admis par la législation en vigueur, dans une approche qui favorise également la prise en compte des intérêts des habitants des zones forestières.

Depuis le début des années 2000, un nouveau code forestier classe les forêts en domaine de l’ Etat découpé en Unité forestière d’ aménagement (UFA) dont l’ exploitation à des fins commerciales est assurée par des titulaires de titres d’ exploitation.

Environ une vingtaine de concessions couvrant près de 6 millions d’ ha, soit 55,62% de la superficie attribuée à l’ exploitation sont désormais doté d’ un plan d’ aménagement qui oblige au respect des principes de gestion durable.

(Xinhua)

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
aménagement forestierbanque mondialecongo

Related Articles

Afrique du Sud: descente de police massive dans des foyers de mineurs à Marikana

La police sud-africaine a annoncé samedi avoir effectué une descente massive dans des foyers d’hébergement autour de la mine en

Atrocités israéliennes à Gaza: Mugabe fustige la «complicité» de l’Occident

[GARD align= »center »] Le président zimbabwéen Robert Mugabe a pointé du doigt, jeudi à Harare,  l’Occident en l’accusant de complicité dans

Burkina Faso: Djibril Bassolé très remonté contre la nouvelle loi électorale

Djibril Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré a annoncé vendredi qu’il présentera sa candidature d’ici fin avril.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*