Congo Airways : Un des avions « hypothéqué » en Irlande

Congo Airways : Un des avions « hypothéqué » en Irlande
Congo Airways

L’Airbus A 320 « Patrice Emery Lumumba » de Congo Airways. – © Twitter

Le second Airbus A 320 de Congo Airways qui devait arriver à Kinshasa ce mardi 25 août est bloqué à l’aéroport de Dublin sur décision de la Haute Cour irlandaise suite à un litige.

La compagnie aérienne congolaise Congo Airways fait face à ses premiers ennuis judiciaires avant même le début de ses activités. Bloqué en Irlande, son deuxième Airbus A 320 n’arrivera pas à Kinshasa mardi 25 août comme annoncé par les responsables de la compagnie. En effet, l’appareil ne pourra quitter l’aéroport de Dublin suite à la décision d’un tribunal irlandais qui a été saisi par la société américaine Miminco LLC et deux citoyens américains, John Dormer Tyson et Ilunga Jean Mukendi. Les plaignants ont sollicité l’intervention du juge John Hedigan pour récupérer une somme de plus de 10 millions d’euros que la République Démocratique du Congo leur doit depuis 2007. Selon l’agence Reuters, la dette est liée à une décision du gouvernement congolais qui avait accepté de payer 11,4 millions d’euros aux plaignants suite au rachat de leurs deux concessions minières de diamant. D’après leurs avocats, seuls 1,3 millions d’euros leur ont été versés à ce jour. L’appareil bloqué subissait des travaux de rénovation à l’aéroport de Dublin avant son décollage pour Kinshasa. Interviewés par la radio irlandaise Teilifis Eireann, les avocats de la société américaine en litige ont déclaré que la compagnie Congo Airways, détenue et financée par le gouvernement congolais, était le moyen idéal de récupérer la somme restante due.

L’injonction provisoire de la Haute Cour irlandaise interdit à Congo Airways d’utiliser l’avion sous quelque manière que ce soit. Sur sa page Facebook, la compagnie aérienne se veut rassurante et parle de « fausses rumeurs » au sujet du blocage de l’avion. Congo Airways promet la livraison de l’A320 « dans le courant de la semaine prochaine ». Lundi matin, le Premier ministre congolais Matata Ponyo confirmait dans un tweet l’action judiciaire en cours et se désole de l’implication de Ilunga Jean Mukendi qui est d’origine congolaise. « L’avion de Congo Airways est saisi sous l’instigation d’un congolais. Ce patrimoine de 75 millions de congolais arrivera à Kin ! » a t-il déclaré sur son compte Tweeter. Absents lors du procès, les autorités congolaises vont, selon les confrères du journal La Prospérité, envoyer à Dublin une équipe d’experts en aéronautique civile et en droit aérien pour entrer en contact avec les personnes concernées par le dossier.

Après l’annonce de la décision de justice, le juge aurait renvoyé l’affaire au début du mois de Septembre. Dans ces conditions, difficile de croire à une livraison rapide de l’appareil comme le promet Congo Airways.

Marie-Hélène Sylva

© OEIL D’AFRIQUE

 

Marie Hélène Sylva

Marie Hélène Sylva

Journaliste à oeil d'Afrique, basée à Paris (France)


Tags assigned to this article:
Congo Airways

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Suivez le direct du Rebranding Africa Forum 2015

La deuxième édition du Rebranding Africa Forum, autour du thème « Investir en Afrique, Entreprendre pour l’Afrique » Bruxelles du

Congo : l’avenir politique du Général Jean Marie Michel Mokoko hypothéqué ?

[GARD align= »center »] Depuis l’annonce de sa candidature à l’élection présidentielle du 20 mars 2016, le Général Jean Marie Michel Mokoko

RDC : le Katanga démembré, Katumbi estime qu’il faut savoir partir

La province congolaise du Katanga a été démembrée jeudi par un vote de ses députés, et son gouverneur sortant, Moïse

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*