Le Congo et la Banque mondiale vont former 15 000 jeunes chômeurs de Brazzaville et de Pointe Noire

Le Congo et la Banque mondiale vont former 15 000 jeunes chômeurs de Brazzaville et de Pointe Noire

La République du Congo a pu négocier auprès de l’Association internationale de développement (IDA), une institution de la Banque mondiale, 10 millions $ pour le financement partiel d’un projet de développement de compétences pour l'emploi au Congo, d’un coût global de 32 millions $, rapporte l'Agence Ecofin.

Une première composante du projet concerne la formation de 15 000 jeunes chômeurs de la capitale Brazzaville, de Pointe-Noire et de leurs banlieues afin de leur permettre d’accéder à des emplois mieux rémunérés et devenir des entrepreneurs plus performants. «Nous ciblons les jeunes vulnérables travaillant dans le secteur informel, qui emploie encore l'immense majorité des adultes actifs du pays», a expliqué Eustache Ouayoro, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Congo. «Bien que des efforts continuent d'être consentis pour faire progresser l'emploi dans le secteur structuré, les jeunes qui travaillent dans le secteur informel ont absolument besoin d'améliorer leurs compétences fondamentales et professionnelles et d'acquérir une expérience de travail.» a-t-il ajouté.

Ce projet prévoit également la modernisation du système d'éducation congolais et le renforcement des formations techniques et professionnelles afin de les adapter aux besoins du marché. « En s'adressant à un nombre égal de jeunes hommes et de jeunes femmes et en leur proposant des possibilités de formation axées sur des compétences, le projet contribue aussi à réduire les disparités hommes-femmes sur le marché du travail dans le pays», a ajouté Cristina Isabel Panasco Santos, chef d'équipe du projet au siège de la Banque mondiale à Washington.

zp8497586rq
Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
banque mondialecongo

Related Articles

Union Africaine: le Burundi avance les raisons de son retrait du Sommet de Kigali

[GARD align= »center »] Le Burundi s’était retiré du dernier Sommet de l’Union Africaine de Kigali. Mardi, le ministre burundais des Relations

Cameroun: vers un Noël sans salaire pour les fonctionnaires du Port de Douala

[GARD align= »center »] A l’issue d’une réunion présidée en fin de semaine dernière par le Directeur du Port Autonome de Douala

Burundi : le Général Godefroid Niyombare affirme être le nouvel homme fort du pays

L’ancien chef du service de renseignements burundais, le général Godefroid Nyombare, a annoncé mercredi la destitution du président Pierre Nkurunziza,