Congo-Brazza: Miyoto, star du football féminin

Congo-Brazza: Miyoto, star du football féminin

A cinq ans, l’enfant sacrée touchait déjà de ses frêles pieds le ballon rond. Au fil des jours, son amour pour le football laissait plus d’un observateur stupéfait. Pourtant le Congo-Brazzaville n’est pas du tout, terre de foot comme le Brésil ou l’Argentine…

Mais les parents de sacrée Taty ont tout de suite cru en ce que l’avenir de leur enfant soit dans le sport roi. Non, ces parents-là ne sont pas comme les autres… Parce que le Congo est l’un de ces pays d’Afrique ou les parents généralement imposent un choix, une direction à suivre à leur fils ou fille. Rêvant de faire d’eux ; docteur, avocat, enseignant, etc. Personne, oui personne de ses parents ne vous dira qu’il considère le football comme une profession. C’est en ceci que les parents de Sacrée sortent du commun, étant donné justement que Taty Sacrée est une fille !

miyoto marquant un penalty

Miyoto marquant un penalty

14 ans, apparemment freluquet, Sacrée la fille footballeuse est coiffée à la Balotelli. Mais pour marquer la différence, arbore trois fines raies du côté gauche de sa coiffure. Poitrine plate, elle a le drible conséquent, avec de la précision dans les frappes de pieds ; pendant les coup-francs notamment. Elève, l’actuel niveau d’études de la jeune Sacrée Taty est 5ème. Elle fréquente le collège du quartier. Le collège d’enseignement général de M’filou, 7ème arrondissement de Brazzaville.
Le collège en question a une équipe de football féminin. Equipe qui venait de remporter pour la deuxième fois consécutive le tournoi « Promo Jeunes filles » annuellement co-organisé par l’ambassade des Usa au Congo et le Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza. Et Sacrée Taty faisait elle aussi partie des championnes de la troisième édition de ce tournoi en 2012. Pour la quatrième édition qui s’est tenu du 23 au 30 mars cette année 2013, notre Sacrée championne a remué cinq fois au total les filets des camps adverses ; et pour le match de la finale contre le collège Nganga Edouard, elle a inscrit deux buts dont un penalty.
Mais attention dans les milieux du football féminin, s’il vous arrivait de visiter Brazza la belle, ne cherchez pas Sacrée Taty… demandez plutôt « Miyoto » ; c’est sous cet appellation qu’elle est connue depuis qu’elle fait de sa tête, de sa poitrine et de ses pieds des merveilles sur la pelouse avec le ballon rond.

Par Ed Chevry DIAZZ – DIAKOUNDILA KOUAMALA


Tags assigned to this article:
footballMiyoto

Related Articles

Yann M’Vila cité dans une affaire de prostitution de mineure

PROSTITUTION – Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour sollicitation de prostitution de mineure dans laquelle apparaît

Le Belge Marc Wilmots nommé sélectionneur de la Côte d’Ivoire

[GARD align= »center »] L’ancien international et ex-technicien national de la Belgique Marc Wilmots a été nommé sélectionneur de la Côte d’Ivoire,

Il a 12 ans, il est Chinois et il joue deja comme Comme Messi du Barcelone (vidéo)

A 12 ans ce jeune enfant chinois de Qingtao , une grande ville dans l’Est de la Chine, a un

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*