Congo Brazza: Un marché de Noël mais pour qui ?

[GARD align= »center »]

Marché de Noel à Brazzaville

Au Congo Brazzaville, noël 2016 sera à l’heure occidentale. C’est avec l’importation de l’ambiance occidentale qui précède le 25 décembre que la ministre du tourisme et loisirs, madame Arlette Soudan Nonault a souhaité voir à Brazzaville « un Marché de Noël ». Une création qui surprend la population soucieuse d’échapper à la crise économique que connait le pays depuis plusieurs mois.

Lundi 19 décembre, c’est l’effervescence au ministère du tourisme et loisirs. C’est le jour tant attendu. L’inauguration officielle du « Marché de Noël » pensé par madame la ministre va bénéficier d’un coup de projecteurs avec la présence du premier ministre Clément Mouamba. Un cadeau de noël avant l’heure puis qu’en plus d’avoir le numéro un du gouvernement, plusieurs ministres dont le Ministre de la Construction, de l’Urbanisme, de la Ville et du Cadre de vie, Claude Alphonse N’silou, celui des Zones Spéciales économiques, Alain Akouala… font également le déplacement offrant ainsi à l’événement un lancement inespéré.

Un marché de noël mais pour qui ?

La république du Congo vit depuis plusieurs mois une crise économique et financière sans précédent. Une crise tellement rude que le gouvernement de la nouvelle république a réduit le budget de cette année à plus d’un tiers (1/3). Le Congo a même lancé un emprunt obligataire à l’endroit des épargnants de la zone Cémac.

Pointe-Noire la capitale économique du pays a vu plusieurs entreprises privées ou publiques réduire fortement leurs effectifs ou mettre la clé à la porte. Une situation qui a plombé la ville dans une situation qui n’a toujours pas montré des signes de changement.

Brazzaville, la capitale politique n’est pas en reste. Touchée également par la crise économique, la région du Pool est sujet à une vague de soulèvement populaire initié par le pasteur Ntumi . Les Brazzavillois ont appris comme leurs voisins de l’autre rive du fleuve Congo à user du terme « délestage » pour ce qui est de l’électricité et « coupure » pour l’accès à l’eau potable. Les salaires des fonctionnaires payés tardivement, les retraités et les étudiants tirent le diable par la queue.

A contrario de la situation chaotique et de paupérisation que vivent les Congolais, le gouvernement Congolais lance un marché de noël  en grande pompe pour viser on ne sait quel public? Qui sont ces Congolais qui vont s’y rendre pour consommer comme on  l’observe en occident? Ces populations qui vivent avec 1 dollars par jour peuvent-ils se transformer en une vitrine promotionnelle du Congo?

Pour le directeur de cabinet de madame le ministre du Tourisme et des loisirs, Louis Bobongo « le « Marché de Noël » est un moyen de promouvoir le tourisme congolais et surtout marquer la vie de ce département. C’est aussi une façon de donner des informations sur les sites touristiques, les loisirs éventuels qui peuvent exister au Congo. » Ce qui est paradoxale dans cette initiative que ce soit le ministère du tourisme qui lance un marché de Noël en lieu et place de la ville de Brazzaville et du ministère du commerce et des approvisionnement.

Si on veut réellement promouvoir le tourisme congolais comme l’explique Louis Bobongo, c’est à travers un grand salon touristique que cela devrait être fait. Et non dans un allée spectaculaire où la bière est plus promue. « On nous parle de marché de noël et ce n est que la bière et les brochettes qu’on trouve aucun stand des jouets ni d habits. Quel sera le vrai nom du marché !??? » s’exclame un visiteur de la place.

Malheureusement, le Congo n’est pas ce pays qui nécessite un marché de noël pour promouvoir sa richesse en terme d’espaces touristiques. Le  Parc National d’Odzala-Kokoua, la Basilique Sainte Anne, Le Musée National du Congo, l’École de peinture de Poto-Poto, la traversée du fleuve Congo et bien d’autres méritent-ils un marché de noël pour concurrencer les grandes places touristiques de ce monde via une communication internationale. 

Le Kenya, le Maroc, la Tunisie, le Burkina Faso, le Sénégal ont compris que pour une réelle attractivité, il faut garantir la sécurité des biens et des personnes, renouveler les infrastructures, proposer un service d’hôtellerie de qualité respectant les normes internationales et du personnel qualifié. Ces points ne sont pas encore résolu par ce Congo qui se voudrait touristique.

La politique touristique du Congo ne rime malheureusement pas l’éco-tourisme qui constitue la véritable pièrre angulaire de la promotion touristique dans un environnement économique diversifier où le tourisme s’inscrit comme un véritable levier de croissance soutenu de l’économie dans une vision prospective. Ce qui se réalise actuellement dans ce pays à travers ce marché de Noël est purement un moment de spectacle limité dans le temps et l’espace.

Si nous reconnaissons aux décideurs africains le droit de copier afin de faire avancer nos sociétés dans certaines domaines. Nous rejetons également la solution de la facilité. Car, le cas du tourisme selon madame Arlette Soudan Nonault ressemble à du folklore tant les actions menées risquent de disparaitre du paysage congolais aussi vite qu’elles ont été mise sur pieds.

Roger Musandji
Oeil d’Afrique

 [GARD align= »center »]

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
congoMarché de Noëltourisme

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Décès de Mandela: Dénis Sassou N’Guesso parle d’un «coup de tonnerre»

 [wp_ad_camp_3] La mort de Nelson Mandela touche énormément des grands figurent africaine et surtout les Chefs d’Etat qui ne cessent

Congo: 22 personnes ont péri dans les affrontements de lundi à Brazzaville

[wp_ad_camp_3] Les échanges de tirs entre l’armée congolaise et la garde du colonel Marcel NTsourou ont été d’une rare intensité

Brazzaville: Un pain de plus en plus léger

Les consommateurs ont constaté que la denrée, fabriquée à base de farine, de sel et d’eau, perdait chaque jour de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*