Congo-Brazzaville: A Nzambi, faute d’enseignants, pas de rentrée scolaire

Congo-Brazzaville: A Nzambi, faute d’enseignants, pas de rentrée scolaire
École au Congo-Brazzaville

Une salle de classe (Image d’archives)

Tant que tous les établissements scolaires du pays n’ont pas ouvert leurs portes, on ne peut pas dire que la rentrée scolaire est un succès. Or, dans de nombreux villages, les enseignants ne sont pas à leurs postes, rapporte la semaine africaine.

C’est le cas de l’école primaire de Nzambi, une localité du département du Kouilou où le député de cette circonscription a eu le malheur de découvrir que, jusqu’au 14 octobre 2013, la rentrée des classes n’était pas effective, faute d’enseignants. C’est le sort de bien d’autres écoles, sur l’ensemble du territoire.

Et là où les cours ont repris, il y a pléthore dans les salles de classe. Les élèves sont assis à même le sol, comme à l’école primaire de Kibina, à Madibou, dans le huitième arrondissement de la ville-capitale, où les élèves, assis au sol, occupent les allées des classes, jusqu’à moins d’un mètre du tableau.


Tags assigned to this article:
congo

Related Articles

Grandes Vacances: Comment s’occupent jeunes africains ?

[dropcap font= »times »]C[/dropcap]’est enfin les vacances pour les nombreux élèves et étudiants qui ont cravaché durs pendant les neuf mois de

Côte d’Ivoire : Le présumé agresseur du mannequin Awa Fadiga est aux arrêts

[GARD align= »center »] Une équipe de patrouille du Commissariat du 8è arrondissement de police ivoirienne a mis aux arrêts dans la

Drame: elle perd son père, son mari et sa meilleure amie…

Des coups dans la vie. Il y en a qui restent indélébiles et marquent à jamais notre existence. Comment comprendre

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*