Congo Brazzaville : Près de 800 congolais résidant à Bangui rentrent à Brazzaville

Congo Brazzaville : Près de 800 congolais résidant à Bangui rentrent à Brazzaville

[wp_ad_camp_3]

congolais résidant à Bangui

Le retour au pays de 800 Congolais résidant à Bangui
© DR

Ce 9 janvier a marqué le retour au pays de 800 Congolais résidant à Bangui en République centrafricaine (RCA). Ces congolais qui vivent dans l’insécurité grandissante en cours à Bangui ont été rapatriés sur Brazzaville à bord des avions affrétés par le gouvernement. Les rapatriés sont en majorité des jeunes, des enfants et des femmes qui sont arrivées à l’aéroport international Maya-Maya à bord des appareils de la compagnie privée Trans Air Congo (TAC). La première vague des rapatriés est d’environ 167 personnes. Un nombre qui pourra rapidement atteindre 1000 personnes soit environ 150 familles.

A leur arrivée à Brazzaville, ce sont les services des ministères de l’action humanitaire et de la santé, de la police et de la gendarmerie nationale, ainsi que ceux de l’aviation civile qui ont accueilli ces familles et ont procédé à leur enregistrement avant de les escorter vers le site de la Cité des 17 pour la remise des kits. Certaines personnes qui sont malades ont été identifiées et transférés vers les centres de santé pour des soins médicaux. Il s’agit notamment d’une femme enceinte et deux enfants malades. Il faut dire que selon les autorités les personnes rapatriées ne seront pas placées dans des sites d’accueil.

«Nous organisons l’évacuation de nos compatriotes à Brazzaville. Une fois arrivés, nous les enregistrons et nous leur donnons un kit devant leur permettre de s’installer dans une famille d’accueil. Ces personnes ne seront pas placées dans un site d’accueil. Une délégation de l’action humanitaire s’était rendue à Bangui pour identifier des personnes désireuses de regagner leurs familles au Congo», a déclaré le directeur départemental de l’action humanitaire de Brazzaville, Mathieu Mpassi.

 [wp_ad_camp_2] 

La Centrafrique est au bord du gouffre depuis quelques semaines, si elle n’est pas dans le gouffre. On assiste carrément à un chao dans la ville de Bangui qui connaît une insécurité grandissante depuis le renversement de l’ancien président François Bozizé depuis que les exactions des Séléka ont poussé à la formation des groupes d’auto-défense dénommés les Anti-Balaka. Jusque-là la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) et l’armée française ne parviennent pas à assurer la sécurité des populations civiles en proie aux représailles des Séléka et des Anti-balaka.

La rédaction
Oeildafrique.com

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
banguibrazzaville

Related Articles

RDC: dialogue national, Edem Kodjo face aux convaincus et aux incrédules

[GARD align= »center »] Après son premier véritable face à face avec la presse dans sa nouvelle casquette de facilitateur du dialogue,

Le directeur de cabinet d’Ali Bongo en garde à vue à Paris

Le directeur de cabinet du président gabonais Ali Bongo Ondimba, Maixent Accrombessi, a été placé lundi en garde à vue

L’amendement algérien pour l’élection à la présidence de la CAF adopté

L’amendement algérien pour l’élection à la présidence de la CAF adopté à une très forte majorité La proposition de la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*