Congo : cinq ans de prison ferme requis contre Paulin Makaya

[GARD align= »center »]

Paulin Makaya

L’opposant Paulin Makaya

Le 25 juillet prochain, le verdict sera rendu dans le procès de l’opposant Paulin Makaya. Après les plaidoiries des avocats des parties le 27 juin au Palais de justice de Brazzaville, l’affaire a été mise en délibéré.

A l’issue de l’audience tenue ce lundi, le ministère public du Congo a requis 5 ans d’emprisonnement ferme et 5 millions d’amende conte Paulin Makaya.

Les avocats de la défense dénoncent cette réquisition et avancent une absence notoire de preuves justificatives de l’infraction pour laquelle Paulin Makaya a été présenté devant la première chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance. 

«Nous estimons que le droit sera dit en faveur de M. Makaya à qui on n’a présenté aucune preuve justificative à son encontre», déclare Yvon-Eric Ibouanga, un avocat de la défense qui fustige également le dépassement du délai maximal de la détention préventive.

Depuis le 1er décembre 2015, le président de l’UPC a été placé en détention préventive à la Maison d’arrêt de Brazzaville. Il est accusé d’incitation aux troubles à l’ordre public et à l’insurrection. Les faits qui lui sont reprochés, seraient liés à une marche de protestation organisée le 20 octobre 2015, jour du référendum qui a permis l’adoption de la Constitution actuellement en vigueur au Congo.

A l’époque, la manifestation avait perturbé la quiétude et le fonctionnement des activités à Brazzaville et Pointe-Noire. 

Le 13 juin dernier au cours de la première audience organisée, l’opposant avait soutenu avoir organisé une marche pacifique en respectant la Constitution en vigueur au Congo. Mais pour l’agenda du pouvoir de Brazzaville est tout autre.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
congojusticePaulin Makaya

Related Articles

Gabon: Le ministre de l’Education Nationale démissionne du gouvernement

 [GARD align= »center »] Le ministre gabonais de l’Education nationale, Léon Nzouba a démissionné dimanche, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Denise

Explosions de Mpila: un procès quand «l’affaire sera mûre»

Le procès des accusés dans l’affaire de l’explosion d’un dépôt de munitions à Mpila en mars 2012 sera organisé quand

L’opposition anglophone absente de la « fête de l’unité » au Cameroun

[GARD align= »center »] De nombreux partis de l’opposition anglophone du Cameroun ont boycotté à la fête nationale marquant la naissance d’un

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*