Congo : la Cour constitutionnelle valide la victoire de Sassou Nguesso à la présidentielle

[GARD align= »center »]

Le président Denis Sassou N’Guesso, vendredi 19 février, dans une salle du complexe hôtelier de la Concorde à Kintélé dans la banlieue nord de Brazzaville.

Le président Denis Sassou N’Guesso, vendredi 19 février, dans une salle du complexe hôtelier de la Concorde à Kintélé dans la banlieue nord de Brazzaville.

La Cour constitutionnelle de la République du Congo a validé lundi soir la victoire, contestée par l’opposition, du chef de l’État sortant Denis Sassou Nguesso à la présidentielle du 20 mars.

Selon les résultats officiels définitifs proclamés par la Cour à la télévision publique, M. Sassou Nguesso, qui cumule plus de 32 ans de pouvoir, a été élu dès le premier tour en réunissant sur son nom 60,19% des suffrages exprimés, soit un peu moins que ce qu’avait annoncé le gouvernement le 24 mars (60,39%).

Selon les chiffres communiqués par Auguste Iloki, président de la Cour, le taux de participation à ce scrutin, auquel les opposants à M. Sassou Nguesso et le pouvoir avaient appelé la population à participer en masse, a été de 68,92%, soit moins que lors du référendum constitutionnel d’octobre ayant permis l’adoption d’une nouvelle loi fondamentale autorisant le chef de l’Etat à briguer un nouveau mandat.

Selon la Cour constitutionnelle, la participation au référendum du 25 octobre (auquel les détracteurs de M. Sassou Nguesso avaient exhorté les électeurs à ne pas participer, y voyant un coup d’Etat constitutionnel) avait été de 71,16%.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
congoSassou N’Guesso

[fbcomments]

Related Articles

RDC : Le MLC n’est pas d’accord avec l’application fait par le gouvernement de la loi d’amnistie

[GARD align= »center »] Promulguée le 11 février dernier par le Président congolais Joseph Kabila, la loi sur l’amnistie continue d’alimenter les

Congo Brazza: Un marché de Noël mais pour qui ?

[GARD align= »center »] Au Congo Brazzaville, noël 2016 sera à l’heure occidentale. C’est avec l’importation de l’ambiance occidentale qui précède le

Disparus du Beach de Brazzaville : Le parquet français veut poursuivre l’enquête

[GARD align= »center »] Interpellé en Ile-de-France et mis en examen en 2013 sur le dossier des 350 personnes disparues au port

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*