Congo : Denis Sassou N’Guesso va mettre sur pied une Fondation pour la paix

Congo : Denis Sassou N’Guesso va mettre sur pied une Fondation pour la paix

[GARD align= »center »]

le président congolais, Denis Sassou N’Guesso

Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso

A la clôture de la célébration du 25ème anniversaire du Protocole de Brazzaville, le président congolais, Denis Sassou N’Guesso a annoncé qu’il créera une fondation pour la paix. L’objectif de la Fondation est d’accompagner la construction de la paix en Afrique et dans le monde.

« Nos discussions ont mis en évidence, entre autres, l’urgence de renforcer les mécanismes qui ont pour vocation de sauvegarder la paix là où, fort heureusement, elle est un acquis indéniable, de consolider la paix là où elle semble fragile, de la restaurer là où elle fait cruellement défaut », a déclaré Denis Sassou N’Guesso.

Par la même occasion, M. Sassou Nguesso a appelé au soutien et à la solidarité avec tous les peuples en proie à la violence et payent de leurs vies le déficit de paix qu’accusent leurs pays respectifs.

« Le martyre du peuple centrafricain frère est emblématique des tragédies dont sont victimes certains Etats et peuples à travers le monde. Il est du devoir de la communauté internationale d’agir avec davantage de fermeté et de diligence afin de mettre un terme au règne de la barbarie », a-t-il dit concernant la crise en Centrafrique.

Revenant sur le sens de la célébration du 25e anniversaire du Protocole de Brazzaville, Denis Sassou Nguesso a expliqué qu’il s’agissait d’une rencontre qui permet de revisiter la lutte héroïque et victorieuse menée, des années durant, par les peuples d’Afrique australe. « Elle a eu le grand mérite de proposer les semences d’une paix qui ont vocation à prémunir notre monde de la culture de la violence », a déclaré Sassou Nguesso.

[GARD align= »center »]

Les manifestations de la célébration de son 25e anniversaire connaissent la présence de plusieurs personnalités africaines dont des chefs d’Etat et de gouvernement notamment les présidents du Congo, de l’Afrique du Sud, de Sao Tomé, du Togo, de Sao Tomé et Principe, du président de l’Assemblée nationale de la Côte d’ivoire, Guillaume Soro et du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
congoDenis Sassou N'Guesso

Related Articles

Application de l’accord en RDC: la majorité attend la reconduction par Kabila du mandat des évêques médiateurs

[GARD align= »center »] La coalition au pouvoir en République démocratique du Congo a conditionné mardi sa participation aux négociations sur l’application

Expulsions vers la RDC : Brazzaville s’indigne des remontrances de l’ONU

[GARD align= »center »] Les autorités de Brazzaville se sont indignées mercredi des remontrances de l’ONU, qui a sévèrement critiqué la façon

Congo : 2350 accidents par an sur les routes congolaises

La République du Congo a enregistré au cours des cinq dernières années 2350 accidents par an qui ont fait à

3c ommentaires

Espace commentaire
  1. Le Bon Tachini
    Le Bon Tachini 12 février, 2014, 16:10

    C’est une idee que nous aspirons tous.Consolidez la paix dans le monde entier en general et en Africa en particulier doit etre un objectif premier de toute autorite sur terre.Que le president Sassou unifie d’abord les citoyens de son pays,avant de le faire sur l’echelle mondial.Ne voit-il pas qu’il ya des fissures au sein de sa population?

    Répondre à ce commentaire
  2. Congo-Mfoa
    Congo-Mfoa 12 février, 2014, 18:42

    « Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent », dit l’adage. Vous y croyez vous à cette diversion, une de plus, de Sassou Nguesso ? Qui a tué la PAIX au Congo-Brazzaville? N’est-ce pas l’homme qui avait été catapulté en 1997 avec l’aide d’un canon de la Droite républicaine (RPR/UMP) de la France, sur fond de fleuves de larmes et de sang, de crimes contre l’humanité et de génocide?

    Répondre à ce commentaire
  3. MAS
    MAS 13 février, 2014, 17:48

    L’homme a fait ses preuves. il peut donc à travers cette fondation aider les peuples à cultiver la paix et à la chérir. Peut être aussi s’occuper après 2016

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*