Congo: deux enfants du président Sassou Nguesso candidats aux législatives

Congo: deux enfants du président Sassou Nguesso candidats aux législatives

Le président congolais Denis Sassou Nguesso à l'Elysée le 8 février 2012, à Paris. © AFP/Archives Eric Feferberg

BRAZZAVILLE – Un fils et une fille du président congolais Denis Sassou Nguesso seront candidats aux élections législatives du 15 juillet au Congo, sous les couleurs du Parti congolais du travail (PCT), au pouvoir, selon la liste publiée jeudi par le parti.

Denis Christel Sassou Nguesso, 38 ans, membre du directoire de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) se présentera sous les couleurs du PCT à Oyo, fief du chef de l’Etat, à plus de 400 km au nord de Brazzaville.

Sa soeur, Claudia Lembouma Sassou Nguesso, 40 ans, conseiller en communication et aux relations publiques à la présidence de la République, sera candidate à Talangaï, 6e arrondissement de Brazzaville, également pour le PCT.

Le mari d’une autre fille du président, Hugues Ngouélondélé, actuel maire de Brazzaville, se présente à Gamboma (centre), toujours pour le PCT.

Le Parti congolais du travail présentera 139 candidats, soit le nombre total de sièges à pourvoir à l’Assemblée nationale, où le PCT détient actuellement la majorité avec ses alliés, l’opposition n’ayant qu’une douzaine d’élus.

Le dépôt des candidatures a été fixé du 1er au 11 juin pour le premier tour du scrutin prévu le 15 juillet. La date du second tour sera connue après le 1er tour.

Les élections législatives étaient initialement prévues en juin, mais le gouvernement a dû les reporter à la suite des explosions du 4 mars dans un dépôt de munitions d’une caserne de Brazzaville, qui ont fait près de 300 morts.

Le dernier scrutin législatif en 2007 a été marqué par des fraudes et des dysfonctionnements, constatés par des observateurs de l’Union Africaine (UA).

Le Congo a connu à partir de 1993 plusieurs guerres civiles, la plupart liées à l’organisation des élections.

© AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.



Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 18 juillet 2016

[GARD align= »center »] L’UA adopte le principe d’une taxe sur les importations pour se financer Les chefs d’Etat africains réunis en

Côte d’Ivoire: Grève dans les universités du pays, et revoilà la FESCI !

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) a lancé ce lundi, une grève de 72 heures dans les

Décès de Papa Wemba, les kinois pleurent un baobab de la musique

[GARD align= »center »] La nouvelle a sonné comme un coup de tonnerre. Un coup de massue. Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba,

1 commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*