Congo : deux militaires tués dans une attaque armée dans le Pool

[GARD align= »center »]

Un panneau à l'entrée de Kinkala, dans le Pool.© Laudes Martial Mbon / AFP

Un panneau à l’entrée de Kinkala, dans le Pool.© Laudes Martial Mbon / AFP

Le ministre congolais de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla a indiqué dimanche que deux éléments de la force publique ont été tués et quatre autres blessés par balle, le 23 septembre  dans l’attaque des ex-combattants de Frédéric Bintsangou alias Pasteur Ntumi au village Mongola  dans le district de Mindouli, département du Pool. 

Selon le ministre congolais, l’agression des positions militaires  s’est déroulée au village Kikembo, lieu de la base vie des troupes de la force publique qui se déploient pour sécuriser la zone. Les militaires ont été attaqués au niveau du péage de la route nationale qui passe à proximité.

Pour M. Moungalla, il ne s’agit pas d’actes à caractère politique, mais simplement des actes récurrents de banditisme dont les populations de ce département sont souvent victimes.

«Ce sont les populations du Pool qui subissent ces actes récurrents. Ces agressions se caractérisent par des viols, des braquages à main armée, d’extorsion de fonds, d’actes criminels qui n’ont rien à avoir des actions politiques. On n’en déplore deux ou trois par semaine», a-t-il indiqué.

Le porte-parole du gouvernement de Denis Sassou Nguesso précise qu’aucune perte humaine n’a été enregistrée du côté des agresseurs qui se sont échappés avec le matériel militaire. Ils seraient activement recherchés.

Le ministre avance que les populations vaquent correctement à leurs occupations et qu’il n’y a pas eu des combats.

Le gouvernement congolais a lancé le 4 avril dernier la traque de Frédéric Bitsangou alias  pasteur Ntumi à la suite de l’attaque des quartiers sud de Brazzaville. La justice avait d’ailleurs lancé un mandat d’arrêt contre cet ancien partenaire de Sassou Nguesso.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
congomilitaires tuéspool

[fbcomments]

Related Articles

Centrafrique: un rapport remet au goût du jour l’enfer des musulmans

Conversion forcée, obligation de prières, argent contre protection, assassinats froides… Le rapport rendu public vendredi par Amnesty international remet au

Congo Brazzaville : L’opposition dénonce l’intention de Sassou Nguesso de s’éterniser au pouvoir

[GARD align= »center »] Denis Sassou Nguesso , l’actuel Président du Congo Brazzaville va-t-il se maintenir en poste après 2016 ? Aucune information

Université de Bangui: Le gouvernement décrète la reprise des cours

[GARD align= »center »] Les cours vont reprendre mardi à l’Université de Bangui conformément à un arrêté de la ministre de l’Education

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*